Police des pêches, des agents de l’Etat formés aux contrôles

Tout au long de la semaine, une formation « police des pêches » a été organisée par le service des affaires maritime a été dispensée au profit de 14 agents de l’État et des provinces : gendarmerie, douane, affaires maritime, FANC, garde nature…, susceptibles d’effectuer des contrôles.

Les participants se sont notamment déplacés sur le marché aux poissons de port Moselle à Nouméa pour un cours d’identification des espèces côtières sous leurs différentes formes : poisson entier, transformé… proposé par un ingénieur halieutique de la CPS.

Parmi les intervenants, un cadre de l’école nationale de la sécurité et d’administration de la mer en métropole a été spécialement détaché pour contribuer à ce stage.

« l’idée de ce plan n’est pas de plus contrôler mais de mieux surveiller en allant voir des activités de pêche qui sont actuellement moins contrôlées » précise Hugo Broban, chargé de la coordination du contrôle des pêches à la direction des affaires maritime

Une formation qui entre dans le cadre de l’élaboration d’un plan de contrôle des pêches sur lequel travaille le service des affaires maritimes. Compétence de l’État, il a pour objectif de créer un cadre commun en vue d’harmoniser l’activité de contrôle des pêches sur le territoire.

Previous post 120 millions de francs pour l’accès à la culture des jeunes calédoniens 
Next post La photo du soleil qui sourit publiée par la Nasa fait le buzz
Close