Quel bilan pour la délinquance en 2021 ?

Le haut-commissaire, le procureur et les patrons de la police nationale et de la gendarmerie nationale ont dressé le bilan de la délinquance sur le territoire, en 2021.
Si les chiffres globaux sont plutôt satisfaisants, les vols de véhicules et les violences conjugales sont en forte hausse.

Les atteintes aux biens ont diminué de 4,4 %, les violences volontaires sont restées stables. En revanche, les vols de véhicules et les violences conjugales ont connu une augmentation, respectivement de 6,4 % et de 12,6 %.

Ces chiffres doivent toutefois être mesurés à l’aune des importants renforts (1.700 effectifs) envoyés dans l’archipel fin 2021, dans le cadre de l’organisation du troisième référendum sur l’indépendance ainsi que des confinements et des couvre-feu, en raison de l’épidémie de Covid-19.

Les vols de véhicules

Les vols de véhicules sont en hausse de 6,4%. Une proportion deux fois supérieure à la moyenne nationale. 62,87% des vols de véhicules sont commis sur l’agglomération du Grand Nouméa et très souvent en période de vacances scolaires.

Pour autant, cette propension très forte au vol de véhicule (2x supérieur à la moyenne nationale), ne se traduit pas, par un phénomène de recel ou de trafic de pièces détachées, les véhicules étant souvent brûlés ou détruits dans la nuit qui suit le larcin.

Violences intrafamiliales

Les violences conjugales sont en hausse de +12,6% avec 1 636 faits constatés en 2021 contre 1 453 en 2020. Les femmes restent les principales victimes des violences. Le taux de violence physique et sexuelle est 7 fois plus élevé qu’en France métropolitaine.

L’usage excessif d’alcool ou de stupéfiants (cannabis) est régulièrement constaté dans les actes de violence par les forces de l’ordre.

La hausse des violences conjugales est un phénomène continu depuis 2019. Si une libération de la parole est certainement à l’origine d’un accroissement du nombre de signalements, le niveau dramatiquement élevé situe la Nouvelle-Calédonie parmi les territoires où les femmes, principales victimes, sont les plus exposées.

Des stages de responsabilisation des auteurs, des téléphones Graves Danger (TGD) ou des places d’hébergement ont  été déployés l’an dernier tandis que le bracelet anti-rapprochement sera disponible dans quelques semaines.

Les atteintes aux biens et aux personnes

L’analyse des chiffres des atteintes aux biens, démontre que la Nouvelle-Calédonie est confrontée à une délinquance d’appropriation, qui se traduit par un fort taux de vols liés aux voitures.

Les deux périodes de confinement de l’année 2021 ont eu une influence claire sur les chiffres des cambriolages qui sont demeurés stables.

Les mineurs représentent sur ce segment 35,19% des mis en cause avec une pointe observée en milieu urbain où presque un délinquant sur deux a moins de 18 ans. Il s’agit essentiellement d’une délinquance d’opportunité constituée de vols de voitures et de deux roues, de cambriolages.

Concernant les atteintes aux personnes, le territoire se distingue également par la prégnance des violences physiques non crapuleuses, en diminution cette année.
Ces faits sont le plus souvent en lien avec une consommation excessive d’alcool et sont régulièrement commis dans le cadre intrafamilial.

Autres faits

Les infractions liées aux stupéfiants, marquées par l’absence manifeste de délinquance organisée connaissent cette année, une diminution 31,4 %.
Les phénomènes d’escroquerie touchant des individus restent encore marginaux.

Focus sur l’accidentologie routière

50 morts sur les routes ont été comptabilisées en 2021 contre 37 en 2020 et 52 en 2018 et 2019.

La Nouvelle-Calédonie est un territoire particulièrement étendue près de 5622 km de route avec des phénomènes d’alcoolisation massive en fin de semaine. Le taux mortalité routière est très largement supérieur à tous les Outre-mers.
La gravité des accidents est plus élevé 26 tués pour cent blessés contre 12 en métropole et 14 en oute-mer, soit une mortalité routière deux fois plus élevée.
On note également une surreprésentation des 18-24 ans qui sont pour 85% des hommes

Analyse territoriale de la délinquance

La commission des faits de délinquance se concentre en Province Sud et particulièrement sur l’agglomération du Grand Nouméa, qui regroupe à elle seule 74% des faits commis.

Comme pour le reste du territoire, il s’agit essentiellement de faits liés aux atteintes aux biens où la part des mineurs reste élevée. On note que 62% des vols de véhicules sont commis dans l’agglomération du Grand Nouméa.

En province Nord, les communes de Koné et Kouaoua connaissent une recrudescence du nombre de vols de véhicules.

La province des Iles Loyauté reste relativement épargnée des phénomènes de délinquance générale

https://casselesprix.com
Previous post Réouverture de la RT1 au col de Katiramona
Next post Identification d’une nouvelle espèce d’oiseau en NC
Close