L’insécurité routière au centre des préoccupations

Malgré une présence plus marquée des forces de l’ordre et des contrôles accrus, les chiffres de la mortalité routière restent à des niveaux anormalement élevés. En cause, un territoire particulièrement étendue, près de 5622 km de route, avec des phénomènes d’alcoolisation massive en fin de semaine.

Des chiffres éloquents : 20 morts sur les routes depuis le début de l’année, 50 morts en 2021 contre 37 en 2020.

En nouvelle-Calédonie, la gravité des accidents est très élevée 26 tués pour cent blessés contre 12 en métropole et 14 en oute-mer, soit une mortalité routière deux fois plus élevée. On note également dans les accidents, une surreprésentation des 18-24 ans qui sont pour 85% des hommes

L’objectif est désormais de lutter contre l’idée ancrée de la fatalité : 90% des accidents résultent d’un défaut de comportement. 

Déploiement du LAPI, tenue d’un conseil permanent de sécurité routière

Un travail est en cours sur le déploiement du LAPI, lecteur automatique des plaques d’immatriculation. Une technologie destinée à identifier les plaques d’immatriculation de véhicules via l’utilisation de techniques de reconnaissance optique de caractères.

Ce système qui permettra à terme l’installation de radars automatiques mais aussi et surtout l’identification des véhicules en circulation déclarés volés. 

Relance du Conseil Permanent de Sécurité Routière en vue de dégager les orientations d’un plan de lutte contre l’insécurité routière sur la base du constat des déterminants déjà présentés, c’est à dire : la vitesse, l’alcool et les comportements addictifs, ou encore le non port de la ceinture de sécurité.

À cet effet, le Haut-commissariat a lancé une campagne de sensibilisation sur le port de la ceinture de sécurité. En 2021, cette infraction a été relevée dans 78,4% des accidents mortels de la circulation.


https://casselesprix.com
Previous post La métropole passe à l’heure d’été
Next post Un site de vente en ligne pour se faire plaisir à petits prix
Close