La maire de Nouméa face à la colère de ses administrés

Journaliers du marché, habitants de la rue du Ports Despointes, commerçants du centre ville, utilisateurs de la plage de l’Anse-Vata, la mairie de Nouméa, sous le feu des critiques, doit faire face à la colère de ses administrés

A Nouméa, une marche des commerçants du centre-ville

Après avoir subi 6 inondations en quelques semaines, les commerçants du centre-ville, regroupés en collectif, se sont rendus ce mardi matin à la mairie de Nouméa. Ils pointent du doigt les récents travaux d’assainissement, menés à proximité de la place des Cocotiers. Ils demandent une rencontre avec la maire Sonia Lagarde. Ils demandent à être indemnisés.

Augmentation des emplacements du marché

Début janvier, les journaliers du marché de Nouméa apprenaient avec consternation, mais sans concertation que le tarif de la location de leur emplacement augmentait de façon spectaculaire en 2022. Une augmentation des prix de 16 à 45% selon les jours de la semaine.
Sans aucune nouvelle et sans réponse de leur demande de rendez-vous à la mairie, les représentants du groupement ont décidé de faire le forcing lundi matin et de se rendre à la mairie.
Après plus d’une heure d’attente ils ont quand même pu obtenir un rendez vous pour la semaine prochaine… A suivre

Les travaux de la rue du Port Despointes en ligne de mire

Témoignage d’une habitante

Une plainte sera déposée à votre encontre ainsi qu’aux différents services de votre mairie en charge des travaux de la route du Port Despointes, ainsi qu’aux sociétés prestataires de ces travaux qui n’ont que trop duré et qui nous pourrissent la vie depuis des mois.
Deux fois en 15 jours suite aux pluies diluviennes que nous sommes inondés sans aucune intervention des services de la voirie.
Une fois encore samedi ma maison a été inondée, il a fallu faire appel aux pompiers et a une société pour pomper l’eau, car les travaux ne sont ni fait ni à faire, les regards devant évacuer l’eau sont tellement petits que tout déborde à la moindre pluie.
Chaque fois 40.000 francs de facture, mais cette fois je n’en resterai pas là, perte de meubles, de matériels électroménagers… Ça suffit


Les travaux de l’anse-vata également en ligne de mire

Un mot pour finir sur l’association « touche pas à ma plage – Sauvons l’Anse-Vata » qui regroupe près de 6 000 membres qui demande à être entendu sur les travaux de la baie qui doivent débuter le 15 mars. « Et si, avant d’engager 2milliards de travaux, on écoutait les usagers éclairés , le vécu des cyclistes, des promeneurs, des joggeurs, des baigneurs, des touristes, des vieux, des milliers de connaisseurs »

https://casselesprix.com
Previous post La guerre des cinés bat son plein
Next post Vous en voulez encore ?
Close