Nickel, le gouvernement et la SLN s’engagent pour l’avenir

Une convention signée ce mardi 15 février 2022 entre le gouvernement et la SLN ouvre une nouvelle étape majeure en formalisant, entre le pays et la société minière, une vision stratégique commune sur presque vingt ans ainsi qu’un partenariat par lequel la SLN devra, plus que jamais, porter les intérêts calédoniens localement comme à l’international.

Un partenariat à long terme

Un nouveau partenariat aux termes duquel la filiale d’Eramet est autorisée à exporter 2 millions de tonnes de minerais supplémentaires par an, en contrepartie d’un plan d’investissement visant à faire de la SLN un leader mondial du ferronickel premium.

Elle doit permettre à la SLN de retrouver sa juste place dans la compétition mondiale du nickel à travers une valorisation optimisée et modernisée du minerai dans son appareil de production, lui permettant ainsi de se différencier de ses concurrents mondiaux et de faire face aux grandes mutations de l’industrie extractive mondiale.

La nouvelle trajectoire se dessine sur trois phases :

2022-2025 : une période transitoire sur la base d’une autorisation d’export de 2 millions de tonnes de minerai supplémentaires, de la création de 200 emplois et de 30 milliards d’investissements par la SLN ;

➤ 2026-2030 « Doniambo en harmonie avec la ville » un plan d’action pour moderniser Doniambo avec, notamment, le remplacement du four FD11, et donner un nouveau visage au site, plus en harmonie avec la ville. L’objectif est de transformer la perception des habitants de l’usine pyrométallurgique de la SLN :

2030-2040 Cette ultime période visera la neutralité carbone et l’adaptation aux basses teneurset une troisième phase de modification des procédés, avec un objectif de neutralité carbone dès 2040 (2030-2040).

www.casselesprix.com