Attaque de requin à Nouville

Requin

Ce mercredi, peu avant midi, des témoins auraient vu un pêcheur sous-marin être attaqué par un requin à Nouville, à proximité de la plage du CHS.

D’importants moyens nautiques et aériens mis en oeuvre

Le Centre de coordination de sauvetage maritime de Nouvelle-Calédonie (MRCC) a maintenu un important dispositif de recherche tout l’après-midi pour tenter de retrouver le chasseur sous-marin attaqué en fin de matinée par un requin à Nouville, selon un témoin.
Le Gardian de la Marine nationale, qui était de retour de mission, a été dérouté vers la zone de recherche et l’hélicoptère Dragon de la direction de la Sécurité civile et de la gestion des risques (DSCGR) a été mobilisé.
Un dispositif maritime a également été déployé en collaboration avec les sapeurs-pompiers, la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM), la DSCGR et la province Sud. Le zodiac du Lapérouse, navire de croisière de la société du Ponant, s’est aussi joint aux opérations.

Les recherches maritimes et aériennes, qui ont débuté très rapidement après l’alerte, dès 11 heures 40 ce matin, se sont prolongées jusqu’à 15 heures, sans résultat.

Un arrêté qui autorise la capture et l’euthanasie

Après demande de la Ville de Nouméa et suite à une réquisition judiciaire du Parquet pour disparition inquiétante, un arrêté autorisant la capture et l’euthanasie de requins bouledogues ou de requin-tigres dans un rayon d’un mille nautique (1,8 km) autour du site de l’attaque, valable 72 heures, a été pris par la province Sud.

Un pêcheur professionnel accompagné d’agents de la police municipale et nationale, est chargé de mettre en œuvre les opérations de pêche, avec l’appui technique de la province Sud.

Le cas échéant, et selon les suites données par le Parquet, les animaux capturés feront l’objet d’une nécropsie.