Absentéisme, les mesures d’isolement évoluent

Face à l’accélération des contaminations liées au variant Omicron, 1 047 nouveaux cas positifs ont été confirmés dans les dernières 24 heures, le gouvernement, sur avis de la DASS, a décidé de faire évoluer les mesures d’isolement des personnes atteintes du Covid-19.

Absentéisme au travail, les mesures d’isolement allégées.

Pour les cas positifs vaccinés, l’isolement est réduit à 5 jours, avec une levée de l’isolement au bout de 48h00 pour les personnes asymptomatiques ou peu symptomatiques ;

Pour les cas positifs non vaccinés ou incomplètement vaccinés, l’isolement est réduit à 7 jours avec une levée possible de l’isolement au bout de 5 jours en l’absence de signes cliniques depuis 48h00, avec un résultat de test antigénique négatif ;

➤ Pour les personnes vaccinées ou non, ayant été en contact « à risque » avec un cas positif, l’isolement n’est plus obligatoire ;

➤ Pour certaines catégories de travailleurs prioritaires, les dérogations exceptionnelles à l’isolement des cas positifs vaccinés sont maintenues lorsque ces derniers sont asymptomatiques ou peu symptomatiques.

Les enfants de moins de 12 ans :

➤ ayant eu un contact « à risque » avec un cas positif, la quarantaine n’est plus nécessaire ;

➤ testés positifs doivent s’isoler 5 jours et peuvent retourner en structure d’accueil dès la disparition des symptômes.

Définition des jours de mesures strictes

Privilégier le télétravail.
Appliquer les mesures barrière et la distanciation physique en toute circonstance. 
Porter le masque (chirurgical, UNS1)
Limiter les interactions sociales.
Éviter tout contact avec personnes à risque de forme grave, même vaccinée,
Éviter les transports en commun.
S’autosurveiller (température et symptômes).

https://casselesprix.com
Previous post Le pass sanitaire évolue dès le 15 février
Next post Gestion des végétaux après le cyclone Dovi
Close