Intempéries, les FANC sur tous les fronts !

Malgré le passage imminent de la dépression tropicale Dovi, les Fanc ont bravé les intempéries pour secourir la population, en soutien et complément des services de secours du territoire.

Dans la nuit du 9 au 10 février, un hélicoptère Puma a effectué une EVASAN de Maré vers le CHT.
Ce même jeudi 10 février, le patrouilleur La Glorieuse procédait en urgence à une livraison de médicaments à l’île Ouen pour contrer le risque d’une possible contagion de méningite.

Evasan nocturne à Maré

Dans la nuit du 09 au 10 février, les services du haut-commissariat ont demandé le concours des FANC pour évacuer en urgence de Maré à Nouméa une patiente au pronostic vital engagé. A cette heure tardive et compte tenu de l’approche de Dovi, l’hélicoptère de la base aérienne 186 est le seul moyen aérien en Nouvelle-Calédonie qui soit capable d’intervenir.

La mission s’est déroulée de manière très professionnelle entre les militaires et l’équipe du SAMU. L’équipage s’est adapté aux intempéries du moment, permettant à la personne malade d’être admise au CHT en fin de nuit.

Livraison urgente à l’île Ouen.

Le jeudi 10 après-midi, les services du haut-commissariat font de nouveau appel aux FANC, pour livrer rapidement des médicaments à l’île Ouen afin de prévenir une contagion de méningite.

Dans une pareille situation, une antibioprophylaxie doit être dispensée dans les 48h pour empêcher la contamination des contacts à risque. Plusieurs enfants sont concernés.

Avec l’arrivée de Dovi, le temps est compté. Après évaluation des moyens disponibles, le choix se porte sur La Glorieuse à proximité de l’île et en possession des médicaments nécessaires. A l’aide de son embarcation annexe, des membres de l’équipage, dont l’infirmier du bord, rejoignent à terre la tribu de Ouara. En lien avec la DASS, chaque personne identifiée reçoit les doses adaptées et des conseils.

Par cette action, l’équipage offre le délai suffisant aux autorités calédoniennes pour un futur traitement complémentaire à l’issue de l’alerte cyclonique

Les FANC contribuent régulièrement aux missions d’aide au profit des populations en Nouvelle-Calédonie, aux îles Loyauté et à Wallis et Futuna ou dans tout autre pays de la région qui en ferait la demande. A ce titre, elles sont intervenues récemment lors de la phase d’urgence aux Tonga

https://casselesprix.com
Previous post L’aéroport de Lifou soumis aux caprices des coutumiers
Next post Phase de sauvegarde et levée des alertes cycloniques
Close