L’Avenir de la Calédonie en débat à l’ONU

Le ministre des Outre-mer a rendu compte le 7 février devant les Nations Unis des dernières étapes du processus institutionnel pour l’avenir de la Nouvelle-Calédonie. L’occasion de revenir sur les trois référendums et en particulier sur le scrutin du 12 décembre qui bien que la date ait fait débat conserve toute sa valeur au plan juridique et institutionnelle

J’ai invité l’United Nations à contribuer à la période de transition sur laquelle nous travaillons : elle sera l’occasion de discuter, au-delà des questions institutionnelles, de sujets socio-économiques, comme le nickel, les inégalités sociales ou encore les violences faites aux femmes. Il est de notre responsabilité de coopérer avec nos partenaires internationaux sur ces sujets dans un cadre multilatéral.

Le ministre a également rappelé qu’une phase d’écoute de la société civile allait être enclenchée ainsi qu’un bilan des accords et du processus en cours

www.casselesprix.com