Nouvelle agression au collège de Houailou.

collège

Ce mercredi matin, un enseignant a été très violemment agressé par un élève du collège de Wani à Houailou. « Il a été victime de coups de poing, de coup de pieds à terre et de jets de pierre« .

Le SNES, le syndicat national des enseignements du second degré, regrette que l’actualité vienne malheureusement lui donner raison alors que le Vice-rectorat avait été alerté la semaine dernière sur la situation chaotique au collège Wani de Houailou.

Ce mercredi matin, un collègue a été très violemment agressé par un élève et a été victime de coups de poing, de coup de pied à terre et de jet de pierre.
Dans un établissement laissé sans encadrement (pas de CPE, un chef d’établissement aux abonnés absents), l’institution n’est plus capable d’assurer la sécurité de ses enseignants au collège de Houailou.

Le syndicat estime que les conditions « de sécurité ne sont plus réunies sur leur lieu de travail, le conseiller principal d’éducation est en arrêt de travail et le directeur incapable d’asseoir son autorité… »

Le SNES-NC apporte son soutien indéfectible à tous leurs collègues du collège Wani, et a d’ores et déjà prévenu le Vice-recteur qu’il soutiendra les collègues qui exerceront leur droit de retrait.
« Nous ne méconnaissons pas les difficultés à piloter les petits collèges de la côte Est, mais il est de la responsabilité de notre institution d’assurer la sécurité des enseignants. Loin du terrain, notre hiérarchie semble complètement mésestimer cette priorité.« 

Un préavis de grève générale a été déposé pour le mardi 18 mai.