La publicité sur l’alcool de nouveau autorisée ?

alcool

La réglementation de la publicité en faveur de l’alcool est un numéro d’équilibriste entre liberté du commerce et protection de la santé publique. Un texte déposé au congrès le 23 mars demande que la loi sur l’alcool soit réaménagée et certaines dispositions de l’article modifiées. L’association des consommateurs s’étonne de la volonté des élus de promouvoir un alcool « qualitatif » !

Ainsi la publicité pour l’alcool, dans certaines conditions, pourraient être de nouveau autorisée : envoi de catalogues mais avec messages de prévention !
possibilité de communiquer avec la clientèle hors réseaux sociaux.
La modification de certaines dispositions de l’article pourrait permettre d’autoriser de nouveau les dégustations pour faire découvrir une boisson dans les salons ou foires par exemple ! Mais également de mettre fin à l’interdiction de  la publicité indirecte, c’est à dire d’autoriser les articles de presse promouvant l’alcool dans les arts de la table, recettes, recommandation… et enfin de nouveau permettre aux professionnels de communiquer sur les prix…

Un alcool qualitatif,  auprès d’un public d’amateurs avertis, L’UFC s’interroge ?

Le congrès est actuellement saisi d’un projet de loi du pays comportant, entre autres, des aménagements importants pour la promotion de boissons alcooliques. Répondant aux demandes des professionnels (notamment les cavistes, dont le nombre s’est développé avec les restrictions de vente, mais qui se retrouveraient en difficulté maintenant que celles-ci sont levées), le projet favoriserait la communication et la publicité auprès d’un public d’ « amateurs avertis ».
Le détricotage systématique par les élus, sous la pression des acteurs économiques, de toutes les décisionsvisant à protéger la santé des consommateurs est inquiétant.

Texte déposé au congrès le 23/03 2021