L’accord de libre échange entre le Vanuatu et la NC bientôt effectif

Vendredi, en déplacement officiel au Vanuatu, le président du gouvernement a co signé une déclaration d’intention dans cadre d’un futur accord de libre-échange entre le Vanuatu et la Nouvelle-Calédonie.

Cet accord devrait inclure quinze produits de chaque côté, pour lesquels il n’y aura plus de taxe à l’importation. Pour la Calédonie, plusieurs produits phares du Vanuatu sont concernés comme le Kava, le manioc ou encore le chocolat. Pour le Vanuatu, cette suppression concernerait les secteurs de l’agroalimentaire, des biens et équipements ou encore du BTP…

La FNSEA NC, la Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles annonce s’opposer fermement à cet accord.

La Fédé aurait pris connaissance en tant que syndicat représentatif des exploitants agricoles de Nouvelle-Calédonie que dans la liste des produits envisagés il y aurait le taro, l’igname et patate douce en plus du manioc.

Elle regrette amèrement que le 17e Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie préfère penser et mettre son énergie, son temps, pour importer des produits agricoles de pays étranger plutôt que de travailler à développer, soutenir, encourager l’agriculture calédonienne et notamment des filières de transformation de produits locaux.
Notre exaspération est encore plus forte quand nous savons que ce sont des cultures qui sont connues de nos populations côté technicité et donc qu’aucune formation n’est nécessaire pour augmenter et développer économiquement ces produits. Que le développement de ces filières éviterait l’exode rural, fixerait les populations dans les communes de brousse et créerait des emplois.

La FNSEA NC est opposé à cet accord et fera tout ce qui est en son pouvoir pour que celui ci ne se concrétise pas ! NOUS DISONS NON

www.casselesprix.com