Citoyenneté Vanuataise à vendre !

citoyenneté

The Guardian publie ce matin une enquête sur les passeports du Vanuatu, que s’arrachent fugitifs, hommes d’affaires troubles et politiciens en disgrâce.

A la une du Guardian hier, on apprend

Que plus de 2000 personnes pour la plupart recherchées par la police ont acheté des passeports du Vanuatu l’année dernière, et avec eux, un accès sans visa à 130 pays, parmi lesquels tous les Etats de l’Union européenne ainsi que le Royaume-Uni.

Un phénomène qui n’est pas nouveau

Cette pratique est connue depuis 2017. Ce qui est nouveau c’est que cette nouvelle enquête y révèle l’identité et le pedigree des personnes désireuses d’acquérir ce précieux sésame.
On trouve dans cette liste de nombreux fugitifs, dirigeants ou hommes d’affaires en disgrâce, qui sont parfois recherchés ou interdits d’entrée dans certains territoires.

Le programme de passeport permet aux ressortissants étrangers d’acheter la citoyenneté pour 130 000 USD dans un processus qui prend généralement un peu plus d’un mois, le tout sans jamais avoir besoin de mettre le pied dans le pays

The Guardian cite notamment « un homme d’affaires syrien proche de Bachar Al-Assad et sur lequel pèsent des sanctions américaines, un businessman italien accusé d’avoir extorqué plus de 15 millions d’euros à des fonctionnaires du Vatican, deux frères sud-africains accusés d’avoir volé 3,6 milliards de dollars en cryptomonnaie, un patron de la FIFA dont l’identité n’est pas révélée… »