En 2020 l’emploi salarié fortement touché

emploi

En 2020, l’emploi salarié privé est fortement impacté par la crise sanitaire. Les services sont les plus touchés

En 2020, les employeurs du secteur privé déclarent auprès de la Cafat 64 720 salariés en moyenne, soit une diminution de 1,4 % par rapport à 2019. C’est la plus forte baisse enregistrée sur la dernière décennie. L’emploi salarié subit de plein fouet les conséquences de la crise sanitaire mondiale et repasse sous la barre de son niveau moyen des dix dernières années. Il retrouve un niveau proche de celui de 2012. 

En moyenne ce sont 910 emplois supprimés entre 2019 et 2020. Les jeunes de moins de 30 ans sont les premiers à faire les frais de ces réductions d’effectifs : 9 emplois perdus sur 10 étaient occupés par un jeune de moins de 30 ans. 

C’est au cours du 1er trimestre 2020 que les effets ont été les plus sévères. L’emploi chute ainsi de 3 % sur un trimestre (données corrigées des variations saisonnières – CVS). Une telle baisse n’avait jamais été observée jusqu’alors sur le territoire. 

Certains indicateurs moins sinistrés

A l’inverse, et de façon presque contre-intuitive compte tenu du contexte, d’autres indicateurs paraissent moins sinistrés sur la période.
Ainsi, les licenciements économiques se sont réduits, tant sur le nombre de salariés licenciés (-10 % par rapport à 2019) que sur le nombre d’entreprises concernées (-18 %).
De même, les liquidations judicaires prononcées au cours de l’année 2020 sont en repli de 35 % par rapport à l’année précédente ; ce sont ainsi 120 liquidations judiciaires de moins qu’en 2019. 

Les mesures prises par les pouvoirs publics pour aider les entreprises à passer le cap de la crise auront ainsi permis de contenir les réductions d’emplois et de maintenir la trésorerie des entreprises pendant cette première année marquée par la crise sanitaire. 

Des résultats contrastés

Dans le détail, les résultats sont contrastés par secteur d’activité. La baisse annuelle est portée principalement par les services. Mais la construction et, dans une moindre mesure, le commerce, enregistrent également des pertes d’emplois. A l’inverse, les secteurs de l’industrie et de l’agriculture créent de l’emploi sur un an. 

En savoir plus ➢ Isee.nc/emploi-revenus/emploi