Outre mer, levée des motifs impérieux pour voyager

outre-mer

Depuis mercredi, en parallèle du déconfinement en métropole, l’obligation de justifier d’un motif impérieux pour les voyages vers les territoires d’outre-mer est progressivement levée. La Guyane et la Nouvelle-Calédonie ne sont pas concernées

L’obligation de présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures reste valable pour toutes les destinations.

Le gouvernement a décidé « d’alléger le dispositif des motifs impérieux justifiant les déplacements ainsi que les mesures de quarantaine qui s’imposent aux voyageurs souhaitant se déplacer entre les Outre-mer et l’hexagone », selon un communiqué commun des ministères des Outre-mer et des Transports.

Calendrier adapté à la situation épidémique

Le calendrier et le détail des mesures, propres à chaque territoire, s’adapteront cependant « à la situation et à la dynamique épidémique », souligne le texte.

Les motifs impérieux sont levés dès mercredi entre l’hexagone et les îles de Saint-Pierre-et-Miquelon et de Saint Barthélémy.

Ils le seront le 9 juin entre l’hexagone et la Guadeloupe, la Martinique, et Saint-Martin

Tests PCR négatif et deux doses de vaccins

Entre l’hexagone, la Réunion, Mayotte, mais également la Polynésie française, à compter du 9 juin également, l’obligation d’avoir un motif impérieux disparaîtra, mais uniquement pour les voyageurs vaccinés qui auront reçu deux doses. Les voyageurs vaccinés seront aussi dispensés de quarantaine.

Pour la Nouvelle-Calédonie, dans le cadre de la stratégie « Covid-free » du territoire, le gouvernement local a décidé de limiter les vols réguliers à destination du caillou au moins jusqu’au 30 octobre 2021. Les motifs impérieux sont maintenus pour les déplacements en provenance et à destination de l’Hexagone. 

Quant à la Guyane, « la levée des motifs impérieux n’est pas à l’ordre du jour ». En raison de l’augmentation inquiétante du nombre de contaminations liées au variant brésilien, une mesure de confinement est applicable à compter du 14 mai sur le territoire.