Alerte aux maladies transmises par les tiques

tiques

Le collectif APANC, collectif calédonien créé pour répondre aux besoins des associations présentes sur le terrain, dans le domaine de la protection animale, alerte sur sa page Facebook d’un risque sanitaire important !

Un animal est mort…

Depuis bientôt deux mois, nous constatons des cas de maladies transmises par les tiques sur les animaux que nous sortons de fourrière. Des maladies transmises lors d’une morsure de tiques ; il s’agit d’anaplasmose, erhlichiose ou encore de babésiose. Le collectif précise que les services du SIVAP ont bien entendu été alertés sur ce problème sanitaire.

Après la morsure d’une tique porteuse d’agents pathogènes, la maladie se développe de façon insidieuse et les premiers symptômes peuvent être ressentis par le chien après plusieurs mois seulement. C’est la raison pour laquelle un vétérinaire peut éprouver quelques difficultés à diagnostiquer spontanément cette pathologie.

Le nombre de cas nous parait suffisamment important pour alerter les propriétaires d’animaux qui sont passés à la fourrière ces derniers mois et plus généralement tous les propriétaires d’animaux du territoire de les traiter rapidement contre les tiques

Quels sont les symptômes fréquents chez le chien ?

Après incubation, la maladie s’exprime par une phase aiguë de 2 à 4 semaines, avec apparition brutale d’une fièvre importante, d’un abattement, d’une perte d’appétit.
Dans sa forme chronique, les signes sont dominés par des troubles hémorragiques divers : pétéchies (hémorragies sous-cutanées) … et l’installation d’une anémie ou d’un amaigrissement. Enfin, selon le type en cause, d’autres symptômes peuvent se rencontrer : boiteries, articulations gonflées, diarrhées, vomissements, hémorragies oculaires, …