SAS Sud Reboisement, une enquête est ouverte

Abus

Raphael Mapou et Adrien Koroma ont été placés en garde à vue ce jeudi matin. Une troisième personne est entendue en audition libre dans le cadre de l’enquête préliminaire diligentée par la section de recherches de Nouméa.

En fin d’après midi le procureur annonce que le délit d’abus de pouvoir et de faux et usage de faux sont bien caractérisés.

Il est reproché aux mis en cause des faits d’abus de pouvoir, et de faux et usage de faux concernant un procès-verbal du conseil de surveillance, et un procès-verbal d’assemblée générale de la SAS Sud Investissement du 15/01/2013 qui autorise la modification des statuts constitutifs de la SAS Sud Reboisement ainsi que la cession par la SAS Sud Reboisement de 255 actions au profit d’investisseurs .

En outre, le délit d’abus de biens sociaux et complicité d’abus de biens sociaux au préjudice de la SAS Sud Reboisement, semble caractérisé au regard du prix fixé manifestement très bas des 255 actions qui ont été cédées le 16/01/2013 à la structure RHEEBU NUU, et ce en toute incohérence avec l’exercice social et le résultat bénéficiaire de la SAS Sud Reboisement au 31 décembre 2012.

Le procureur tient à souligner que cette enquête a débuté bien avant la commission des exactions à Prony, suite à un signalement d’un représentant d’une profession règlementée.

Les deux mesures de garde à vue seront levées dans la soirée aux fins de poursuite d’enquête, au vu des investigations restant à effectuer dans ce dossier économique et financier  .