Le point sur les vols Paris-Nouméa.

vols

Le gouvernement a mis en place un plan de rapatriement des passagers calédoniens bloqués en Métropole à la suite des vols annulés pendant la période de confinement. Il permettra le retour en Nouvelle-Calédonie, d’ici à la mi-mai, de l’ensemble des passagers recensés.

Quatre vols en provenance de Métropole via Tokyo ont été annulés entre le 12 mars et le 1er avril en raison du confinement strict de la population calédonienne. Sur les 837 passagers impactés par ces annulations, 283 sont toujours en attente.

Augmentation de la capacité d’accueil en quatorzaine hôtelière

Afin de permettre leur retour sans pénaliser les passagers déjà programmés sur les prochains vols du vendredi, le gouvernement a également décidé d’augmenter sa capacité d’accueil en quatorzaine hôtelière.
Pour cela, il réquisitionnera l’hôtel Nouvata, soit 160 unités d’hébergement, pour la période du 20 avril au 15 mai.

Le retour des passagers en attente sera organisé de façon progressive, à raison de 60 à 70 passagers par avion. Ils embarqueront chaque mardi, à partir du 20 avril, à bord du vol Tokyo-Nouméa dédié habituellement au fret.
Cette répartition des passagers se fera à coût constant (pas de vols supplémentaires). Elle tient également compte des capacités hospitalières de la Nouvelle-Calédonie en cas d’apparition de cas de Covid-19 positifs parmi ces passagers, durant ou à l’issue de leur quatorzaine.

Ces retours se feront dans l’ordre de priorisation habituelle (difficultés financières, problèmes de santé, professions indispensables, etc.) en considérant, dans la mesure du possible, la date d’annulation du vol.

 Programme des vols jusqu’à la mi-mai

Comme cela se fait depuis un an, le remplissage de ces vols répond à plusieurs critères :
⇒ les passagers pour motif médical : 150 d’ici à la fin mai. Il s’agit de retours d’évasans, d’accompagnants médicaux et de personnels de santé.
⇒ les personnels employés par l’État : 250 d’ici à la fin mai. Il s’agit de gendarmes, de militaires des FANC et de fonctionnaires des services de l’État, dont la quatorzaine est prise en charge par l’État.
⇒ les déplacements pour motifs impérieux : 1 200 personnes d’ici à fin mai. Il s’agit de personnes en déplacement pour motif professionnel, familial, les étudiants…
⇒ les personnes qui choisissent la quatorzaine payante : 162 personnes.
⇒ Les étudiants désireux de revenir en Nouvelle-Calédonie se distinguent en trois catégories :
– ceux qui souhaitaient rentrer après les examens partiels. La plupart d’entre eux (98) sont rentrés par le vol du 2 avril et vont finir leur quatorzaine à la fin de cette semaine.
–  ceux qui veulent rentrer pour cause de stage et qui sont prévus sur les prochains vols.
– ceux qui voudront rentrer à la fin de l’année scolaire en juin-juillet 2021.

Au total, entre avril et juillet 2021, 479 étudiants désireux de rentrer auront été embarqués.