Des objets très spéciaux mis en vente sur annonces.nc

Courant mai 2022, un individu publiait sur le site internet « annonces.NC » une annonce visant à des « objets très spéciaux » susceptibles de correspondre à des armes à feu et à accéder à des brevets portant sur des produits de nature explosive.

La réception d’un renseignement sur cette annonce permettait d’identifier l’auteur de la publication, âgé de 42 ans .

Dans le cadre de l’enquête confiée par le parquet à la section de recherches de Nouméa, plusieurs opérations de surveillance et des perquisitions ont été menées.
Elles ont permis de découvrir et de saisir :

➣ Un pistolet de calibre 7,65 de catégorie B et de nombreuses munitions (161 balles)
➣ Quatre armes d’épaule de type carabine de chasse de catégorie C  et leurs munitions ( 460 balles)

Le prévenu reconnait ne pas détenir d’autorisation

Déféré au parquet le 18 août 2022, le prévenu a reconnu détenir, sans autorisation l’arme et les munitions de catégorie B et sans déclaration auprès de l’autorité administrative les autres armes de catégorie C.

Il indiquait au cours de ses auditions qu’il n’avait pas l’intention de commettre des atteintes aux biens ou aux personnes.

Un casier judiciaire bien rempli

Le casier judiciaire du prévenu compte plusieurs condamnations pour menace de mort, ou de destruction dangereuse pour les personnes, violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique .

Il a été condamné dans le cadre de la procédure de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité à la peine de 4 mois d’emprisonnement ainsi qu’à l’interdiction de détenir ou porter une arme durant 5 ans.

Par ailleurs, les armes saisies ont fait l’objet d’une décision de confiscation.

Cette enquête illustre la volonté du parquet et des services de gendarmerie et de police de traiter avec toute la diligence et la rigueur nécessaires des éléments d’informations concernant des faits susceptibles de porter atteinte à la sécurité des personnes et des biens .

https://casselesprix.com
Previous post L’eau c’est la vie, mais doit-elle être gratuite ?
Next post Homicide volontaire à Canala, une information judiciaire est ouverte
Close