20 kg de plants de cannabis arrachés à Tina

Le nombre d’affaires de stupéfiants traitées ayant significativement augmenté, les forces de l’ordre vont accroitre la politique de lutte contre les stupéfiants.

Plusieurs opérations anti stupéfiants sont menées par les forces de l’ordre pour lutter durablement contre la production la vente et la consommation en particulier du cannabis qui est la drogue la plus répandu en Nouvelle-Calédonie. 

Mercredi, trois agents de la brigade anti stupéfiants accompagnés de quatre agents de la brigade spécialisée de terrain de la direction territoriale de la police nationale la DTPN se sont rendus dans un squat à Tina pour arracher des pieds de cannabis repérés lors d’une patrouille de terrain.

Bilan de l’opération 20 kg de plants de cannabis ont été arrachés deux personnes ont été interpellés et placées en garde à vue

Des opérations similaires sont conduites toutes les semaines par la DTPN 

© Haut Commissariat


Au cours de la semaine, les forces de l’ordre ont traité 28 affaires de violence intra familiales et conjugales. 110 personnes ont été placées en garde à vue, et 80 en dégrisement pour ivresse publique et manifeste. La semaine a été marquée également par une hausse significative des infractions routières, essentiellement des défauts de permis de conduire

Pour rappel le cannabis est illégal et considéré comme un produit illicite, classé stupéfiant au niveau international. Son usage sa culture sa détention sa vente ou sa donation à titre gratuit sont interdits.
Le cannabis récolté Nouvelle-Calédonie est bien plus nocif du fait de sa haute teneur en THC et des sols miniers chargés de métaux lourds tels que le nickel et le chrome dans lesquelles il est planté

https://casselesprix.com
Previous post Vie chère, un plan d’actions à mettre en oeuvre
Next post Il tue son oncle pour une histoire de succession
Close