Les boulangeries menées à la baguette

Sur réquisition du procureur de la République et dans le cadre du comité opérationnel territorial anti-fraude (COTAF), une opération de contrôle a été organisée dans les boulangeries de la commune de Nouméa vendredi 22 avril dernier.

Une opération qui fait suite à celles des nakamals, des stations services, des établissements de nuit, des commerces d’alimentation, ou encore des entreprises du BTP.

Coordonnée par le Haut-commissariat et pilotée par la direction territoriale de la Police nationale en Nouvelle-Calédonie, cette opération elle a été menée conjointement avec les services de la CAFAT, de la direction du travail et de l’emploi, celui de l’Inspection vétérinaire, alimentaire et phytosanitaire de la DAVAR et de la Direction des Risques sanitaires.
Les bureaux spécialisés en sécurité des établissements recevant du public, de la Police nationale et de la direction de la sécurité civile et gestion des risques, ont également apporté leur concours.

Les contrôles ont porté sur les boulangeries, leurs laboratoires et leurs livreurs et visaient à vérifier le respect de la législation sur le travail, de la règlementation sur les établissements recevant du public (ERP) et des dispositions du Code de la santé publique.

Au total, 203 personnes ont été contrôlées dans 42 établissements. A ce stade, les investigations sur place ont permis de relever :

➤ 13 infractions concernant la législation sur le travail (travail dissimulé, défaut d’affiliation ou de déclaration),

➤ 5 établissements en infraction concernant les ERP, nécessitant des régularisations administratives, en particulier concernant la sécurité incendie,

➤ 7 établissements en infraction sur le volet sanitaire (nettoyage, tenue du personnel, température, présence de nuisibles) qui feront l’objet de procédures.

Des investigations complémentaires sont en cours pour donner toutes les suites nécessaires aux contrôles de terrain.

De nouvelles inspections conjointes sont prévues. Le but est de renforcer la protection des salariés et des consommateurs et de permettre à la Nouvelle-Calédonie de percevoir les recettes fiscales et sociales du utile au développement du territoire.

https://casselesprix.com
Previous post Décès au caillou bleu, une rixe sur fond d’alcool.
Next post 2 condamnations pour pêches illégales
Close