Fermés, ouverts, on prend les mêmes et on recommence

fermé

Le haut-commissaire, Patrice Faure, et le président du gouvernement, Louis Mapou, ont signé un arrêté conjoint pour définir les modalités du confinement.
Pendant ce 3ème confinement, de nombreux commerces peuvent rester ouverts. D’autres, en revanche, essentiellement des établissements de loisirs ou culturels doivent rester portes closes.

Dans tous ces commerces et ces établissements, le public doit être accueilli dans le respect des gestes barrière et notamment des mesures de distanciation sociale. Les gestes barrière doivent également être mis en place pour les salariés. 

Pour info : Aucune déplacement n’est autorisé sans attestations De déplacement dérogatoires et professionnelles elles sont disponibles sur le site du haut-commissariat et sur le site du gouvernement, et les contrôles commencent dès aujourd’hui.

Sont autorisés à ouvrir

Les commerces d’alimentation générale, des supérettes, des supermarchés, des hypermarchés et des commerces de produits surgelés, mais aussi des boulangeries, des boucheries, des poissonneries, des magasins de vente de boissons ainsi que des autres commerces de détail alimentaire. Les distributions alimentaires assurées par des associations caritatives sont également autorisées.

Par dérogation, les pharmacies, les tabac, les banques, les assurances, les établissements d’activités financières, postales et de télécommunications, sont également ouverts.
Mais aussi, les stations-services, les centres d’entretien et de réparation de véhicules, les commerces d’équipements automobiles et de pièces détachées, les commerces et réparations de moto et de vélos, les commerces de détail d’équipements de matériel informatique et de matériels de télécommunication. Ouverts également les quincailleries, les drogueries, ou les commerces de détail de journaux et de papeterie. 

Sont également autorisés à rester ouverts les hôtels et les hébergements touristiques, les locations de voitures et de machines, les agences d’intérim, les blanchisseries, les opticiens mais aussi les services funéraires. 

De nombreux établissements ne peuvent plus accueillir de public 

➢Il s’agit des musées et établissements culturels ; des restaurants et des traiteurs, sauf en cas de vente à emporter. Sont concernés également, les débits de boissons, les bars, les discothèques, les salles de jeux, casinos et bingos. Les nakamals, les salles de spectacles et les cinémas.

➢Les établissements d’accueil de petite enfance et périscolaire, les internats, les établissements de formation, les centres de vacances et de loisirs, les installations publiques ou privées qui permettent la pratique d’une activité sportive ou de loisir.

Pour toutes les autres activités qui ne reçoivent pas de public, le télétravail ou le travail à domicile doit être privilégié.

Une Cellule d’Information du Public a été mise en place par le haussariat pour répondre aux questions relatives aux règles du confinement et aux déplacements. Elle fonctionne de 8h à 16h en continu, avec un numéro unique : le 26.63.26
Et une adresse mail : 
pref-covid19@nouvelle-caledonie.gouv.fr