La chasse aux roussettes est interdite, qu’on se le dise !

tirs

Le 22 juillet en fin d’après-midi, l’intervention de la brigade de Touho est requise à la tribu d’Amoa suite à des tirs de fusils et au fait que les plombs retombent sur une habitation. 

Sur place, un homme et son fils chassent la roussette. 2 fusils, des cartouches, 3 roussettes mortes et 3 lampes sont retrouvées.

Les Infractions de chasse en dehors des périodes autorisées en province nord et de tirs sur des regroupements de roussettes sont relevées. Le père et le fils ont aussitôt reconnu les faits, prétextant ne pas connaître les saisons de chasse de la chauve-souris. Ils comparaîtront en novembre devant le tribunal de Koné.

Pour rappel la chasse est interdite, sauf en avril

Les roussettes rousses et noires, ainsi que les notous sont autorisés à la chasse uniquement les week-ends du mois d’avril.

Le quota de chasse est très stricte
– 5 roussettes / jour / chasseur
– 5 notous / jour / chasseur
Ce quota ne peut être dépassé en tout temps.

La chasse à moins de 500 mètres d’un nid ou d’un campement de roussettes est interdite. Cela est considéré comme de la destruction de nids ou de campements de roussettes.

La commercialisation est interdite sous toutes ses formes et toute l’année.

Le transport de tout ou partie de notou ou de roussette est autorisé uniquement pendant la période d’ouverture de leur chasse.

Enfreindre ces règles est passible d’une lourde amende pouvant atteindre 7 159 000 francs et 4 ans de prison.