Fidji, la 2ème vague de covid inquiète

Fidji

L’ampleur de la deuxième vague épidémique aux Fidji inquiète en raison de la difficulté à déterminer l’origine de multiples cas, notamment liés au variant Delta (nouveau nom du variant indien) ont indiqué les autorités locales. L’archipel était resté un an sans contaminations locales.

Depuis avril, le nombre de nouveaux cas n’a cessé d’augmenter depuis le début de la deuxième vague

L’archipel a annoncé dimanche 83 nouvelles contaminations -un record- portant le total de cas actifs à 687, ce qui pose un défi majeur pour le système hospitalier peu développé du pays. 

L’ origine des nouvelles contaminations inconnue

Le ministre de la Santé James Fong a indiqué qu’une des principales sources d’inquiétude était que l’origine de 11 des nouvelles contaminations était inconnue, faisant redouter une circulation active du virus dans l’archipel, qui compte près de 930.000 habitants.  

« Nous nous attendons à ce que le bilan quotidien demeure élevé pendant plusieurs jours encore. Nous nous attendons malheureusement à davantage d’hospitalisations car davantage de cas graves de la maladie vont se développer. » 

L’un des principaux foyers d’infection se trouve au Colonial War Memorial Hospital de Suva. L’établissement va, par conséquent être isolé pour ne plus accueillir que des patients atteints du Covid-19. Un hôpital de campagne sera installé à proximité pour accueillir les autres patients. 

A ce stade, plus de 206.000 Fidjiens ont reçu leur première dose de vaccin, et 4.500 leur seconde. 

L’Australie doit fournir un million de doses du vaccin AstraZeneca à l’archipel. Et la Nouvelle-Zélande en a promis 500.000.

AFP