Thio, agacé par le bruit, un homme tire avec un fusil de chasse

Le procureur annonce l’ouverture d’une information judiciaire du chef d’homicide volontaire commis à Thio dans la nuit du 30 juin au 1er juillet dernier.

Sur les faits 

Le 1er juillet 2023, à 2h00 du matin, le conducteur d’un véhicule Mercédès, âgé de 22 ans, pratiquait des dérapages avec son véhicule, à l’intersection du pont de Thio, provoquant des nuisances sonores et des nuages de poussière.

Agacé par ces incivilités, un homme sortait de son domicile et tirait avec un fusil de chasse à cinq reprises en direction du véhicule à une distance de 40 mètres. Selon les premières constatations balistiques, le véhicule était touché par au moins deux tirs.

Le conducteur du véhicule était atteint par un projectile au niveau de l’arrière de la tête, et le véhicule finissait sa course contre une barrière de protection.

Transportée au dispensaire, la victime décédait durant son transport vers le centre hospitalier. Une autopsie sera pratiquée dans les prochains jours, le parquet ayant également requis une expertise toxicologique.

Des violences de la part de jeunes du village

Sur les lieux, avant l’arrivée des gendarmes l’auteur présumé était victime de violences de la part de plusieurs jeunes. Il a été découvert allongé sur le sol, atteint notamment par un coup au niveau de la tête qui a justifié son hospitalisation, avant son placement en garde à vue, intervenu dans le courant de samedi après-midi .

“Tirer sans réfléchir et sans vouloir blesser ou tuer”

Au cours de la garde à vue, l’auteur présumé reconnaissait avoir tiré en direction du véhicule qui perturbait le quartier. Il ne se souvenait pas du nombre de tirs effectués. Il indiquait qu’il avait tiré « sans réfléchir, et sans vouloir blesser ou tuer quelqu’un ».
Il ajoutait qu’il regrettait son geste, en prenant conscience « qu’il avait enlevé la vie à une personne et à sa famille » que par ailleurs, il ne connaissait pas .

Totalement inséré, l’homme de 40 ans était plutôt apprécié dans le voisinage, pour son profil calme et sans histoire.

L’auteur risque jusqu’à 30 ans de réclusion criminelle

L’auteur présumé est mis en examen du chef d’homicide volontaire. Le juge des libertés et de la détention a rendu une ordonnance de placement en détention provisoire du mis en examen, décision conforme aux  réquisitions du parquet et à la demande du  juge d’instruction .

Depuis les faits, la gendarmerie de Thio n’a pas été saisie d’autres incidents , en lien avec cette affaire .

Previous post L’Australie sort l’artillerie lourde pour lutter contre les chats sauvages
Next post Jour 2 pour la grève de la fonction publique
Close