La DASS alerte sur la recrudescence des cas de leptospirose

Les intempéries actuelles et leurs conséquences sur la salubrité des habitats (inondations, boue, détritus, coupure d’eau…) sont propices à la transmission d’agents infectieux. Des risques qui persistent même lorsque les conditions climatiques s’améliorent.

La leptospirose est une maladie grave parfois mortelle

Cette maladie est due à des bactéries, les leptospires, répandues dans le monde entier, et dont il existe plusieurs variétés. On la contracte en général lors d’une activité en relation avec de l’eau douce souillée par l’urine ou avec des animaux contaminés. L’incubation, de durée variable, peut aller de deux à vingt et un jours.

Les symptômes les plus fréquents sont : fièvre élevée (en général supérieure à 39°C), douleurs musculaires, articulaires, abdominales et forts maux de tête. La maladie peut s’aggraver quelques jours après les premiers signes et s’étendre aux méninges, au foie, aux reins, aux poumons

Le traitement repose sur la prise d’antibiotiques.


Situation au 31 juillet 2022 :

203 cas, répartis sur 29 communes ont été déclarés depuis le 1er janvier 2022. 66 cas ont été détectés en Province Sud ; 136 en Province nord ; 1 cas en Province des iles

172 personnes ont été hospitalisées (85 %) et 2 décès ont été enregistrés.

 

Mesures de lutte et recommandations à suivre :

Il est nécessaire de limiter la pullulation des rongeurs. Pour cela, il est recommandé de  conserver les aliments dans des boîtes fermées, d’éliminer les ordures ménagères aux alentours des habitations, de ramasser les fruits tombés des arbres, voire de dératiser.

En milieu professionnel, des équipements de protection individuels (gants, bottes, combinaisons ou vêtements de protection, lunettes anti-projections, etc.) doivent être portés.

En cas de plaie, lavez abondamment à l’eau potable et au savon (pendant 30 secondes), désinfectez avec une solution antiseptique, protégez la plaie avec un pansement imperméable.

Un vaccin existe, mais il n’est efficace que contre une seule variété de leptospirose. La vaccination peut se justifier lors de conditions d’exposition majeure et/ou permanente, essentiellement en milieu professionnel. Son indication est posée par un médecin après évaluation individuelle du risque.

https://casselesprix.com
Previous post Covid, point sanitaire du 30 aout 2022
Next post Le prix des carburants légèrement en baisse dès demain
Close