Le FLNKS persiste et signe

boycott

Boycott ? Non participation ? Quel que soit le terme utilisé le résultat n’est-il, au final pas le même ?

Les trois groupes indépendantistes du congrès ont informé l’Etat qu’ils n’avaient pas transmis comme prévu, de document de propagande à la commission de contrôle du haut-commissariat, le 27 octobre, date fixée pour rendre les projets de circulaire et les affiches pour la consultation référendaire, suivant ainsi les directives du bureau politique du FLNKS