Inscription
Connexion
fb
Mot de passe oublié
Icone Menu
Etre une feeeemme.
8 mars 2016
11
71

Michel Sardou avait tenté dans les années 80 de nous raconter, avec un peu d'humour, ce qu’était la femme dans sa complexité et ses revendications. En 2010, fort des 30 dernières années et du fait que sa première chanson marche toujours aussi bien dans les fêtes de village, il nous ressort une petite perle tant au niveau du texte qu'au niveau du clip.

« Se sont toutes des femmes accomplies
Sans vraiment besoin d'un mari... Quand à l'amour elles n'y pensent plus... Ont elles perdu s'qu'elles ont gagné ? ... Je sais que beaucoup en on marre
Mais il n'est pas encore trop tard
Il suffit de retrouver l'adresse
Du type caché dans leur jeunesse ... Femmes de n'importe quelles années
Femmes pour aimer se faire aimer !!! »

J'ai l'impression que Michel sous-entend que pour être « une vrai femme heureuse » et tout et tout, il ne nous faut finalement pas nous perdre dans le travail, mais bien être aimée par un gentil « Monsieur » et être belle en faisant du 36 accompagné de gloss et de cheveux longs.

Après ça, je finis presque par accepter qu'il y ait encore besoin d'une journée de la femme.

Plus cliché et macho, tu meurs !

Il y a une partie de moi qui entend et accepte la pertinence d'une telle journée. On part de trop loin pour laisser la nature faire les choses : la femme et son statut ont besoin de plus d'un coup de pouce à travers le monde entier.

Mais j'ai du mal à lutter contre cette gêne qu’évoque cette journée en moi. Comme un petit écho de discrimination positive couvert de bons sentiments dont certains se saisissent une fois par an pour leur profit personnel.

Bref c'est peut être la journée des femmes mais jusque là, c'était pas vraiment la mienne. Cependant je me suis proposée cette année (toute seule comme une grande) d’être un peu moins dans la critique et peut être un soupçon plus optimiste et crédule.

Femmes des années 2016... qui vit sur le cailloux

- Il y a ces bonnes copines qui ont le boulot, le mari, le fils ou la fille, la belle maison et le chien qui bouffe les claquettes. Mais qui ont besoin d'une soupape entre copines et apéro. Et qui parfois penseraient bien à se barrer avec « ses » gosses .

- Il y a cette "vieille" qui m'a accueilli chez elle et qui a bien voulu me donner quelques conseils avisés « j'ai reçu des coups et pourtant je ne faisais rien. C'est pas la peine que tu trouves un homme, reste seule. On est mieux sans les hommes, je n'ai jamais fait autant de chose depuis qu'il est mort »

- Il y a cette ado, que j'ai accompagné : prise au piège entre les différentes féminités qu'on lui propose ou qu'on lui interdit : « Je ne suis pas comme elles, mais parfois... »

- Il y a "ces mamans d'ici" qui ne sont pas les miennes mais qui toutes, m'ont ouvert leur maison leurs bras, et qui prennent soin de ma blonde.

- Il y a aussi toutes ces copines admirables et un peu barrées qui sont des passionnées de boulot, qui ne savent pas toujours s'en détacher mais heureusement car sinon ça en ferait des malheureux ! Et qui pourraient passer des heures à refaire le monde ou jouer à la belote.

- Et puis, il y a moi ... et vous.

Parler des femmes du caillou, je n'en ai peut être pas la totale légitimité .

Par contre si chacune d'entre nous raconte un peu de ce qu'elle est et parle de celles qui l'entourent alors peut être seront nous au plus proche de la réalité. Il est bon de savoir où nous en sommes pour envisager le chemin qu’il reste à parcourir.

La parole est à vous mesdames !

Pascale Line


COMMENTAIRES



Si vous désirez laisser un commentaire depuis le site, vous devez être connecter sur le site.
Vous pouvez vous connecter soit par facebook ou directement sur le site


fb logo


Caroline Besnier
voilà la réponse de Michel lui-même :) http://www.cinetelerevue.be/fr/rencontre-avec-michel-sardou.html?cmp_id=7&news_id=6508
Francine Begni
Et moi , je te dis pascalline, tout ce que tu dis representes bien ce que vous femmes de 2016 ressentent, j ai bien plus d annees que toi, je penses que tu pourrait etre ma fille,et la je vais etre en anglais more easy for me, your life without a man or a companion will be hard , accomplish what you feel you have to accomplish, respect yourself,don't give anything away from you for nothing, ask anybody that pass your path to keep boundaries, my grandma told me all this, I'm looking back and I'm glad I followed, be you, be a woman, love men or a man or just love , don't accept not to be you ,all my hope for your happiness
Yann Durand
Il n'empêche que..Qui manie régulièrement la plume avec dextérité sur radio Cocotier ? Pascaline bien sûr ! Certes, régulièrement la gent masculine en prend pour son matricule, mais c'est tellement et toujours joliement "enrôbé" que nous les hommes, l'acceptons avec délectation et jusqu'au bout des seins... :)
Caroline Besnier
pas mal ;)
Caroline Besnier
Lui ne s'attaque pas à elle, alors qu'elle lui foute la paix. Chacun ses goûts, si elle n'aime pas, elle n'a qu'à écouter Enrico Macias
Yann Durand
Justement, elle vous demande de vous exprimer sur le sujet, et vous laisse libre parole ! profitez-en
Caroline Besnier
C'est ce que je viens de faire ;) Il faut écouter la chanson en entier et aussi connaître Michel Sardou pour en parler. Je le suis depuis ma plus tendre enfance et il a toujours défendu les femmes. Dans cette chanson, il dit (je cite) : "Trente années se sont écoulées Ont elles perdu c'qu'elles ont gagné Elles était femmes en 80 Et femmes jusqu'au bout des seins Question salaire ça n'va pas mieux Celui d'un homme coupé en deux On les enfume de parité Mais qui promet l'égalité " C'est macho ça ??? je ne trouve pas. Au contraire, il raconte que les femmes d'aujourd'hui n'ont plus le temps de vivre, contrairement aux hommes qui, eux, l'ont. C'est tout !
So Du Mont-Koghi
J'aime beaucoup cette analyse... je me situe entre la "un peu barée , passionnée de boulot avec une famille et le chien qui bouffe les claquettes"

Retour en haut