Inscription
Connexion
fb
Mot de passe oublié
Icone Menu
La drague au Masculin
16 janvier 2015
6
30

La drague


En boîte de nuit, un soir comme les autres.

« Ah nan mais on s’en fout que tu veuilles danser, moi je veux parler avec toi … »
Alors écoute moi bien Régis, c’est pas en me traquant dans la boîte et en niant mes envies (je t’ai répété au moins 10 fois que j’avais vraiment envie de danser) qu’on va s’entendre.

Ca fait des heures que je te fuis et que tu me poursuis !
Je m’étais promis de ne pas être méchante, parce que dans l’absolue, c’est plutôt gentil de me faire comprendre que je suis jolie (ou peut être que toi tu penses à « baisable ») mais au bout d’un moment c’est comme l’acharnement thérapeutique, il faut A.R.R.E.T.E.R

Drague 1


Nan, pis je crois que tu ne me connais pas bien, mais j’ai un certain potentiel de violence (remarque comme beaucoup) et te balancer une bonne gifle, ben, je crois que ça pourrait me soulager…

Alors bien sur je ne vais pas mentir, on a toutes, parmi nos potes, un, voire deux Régis qui traînent dans les lieux où on prend généralement l’apéro.

Et un soir j’en vois un entreprendre la technique dite « de la cueillette » !
Je suis sûre que vous allez dire : "mais qu’est ce que c’est ?"

Il faut que je vous explique car la métaphore est très personnelle !
Ça m’a sauté aux yeux quand il s’est plaqué contre elle, sexe en avant !
Qu’elle a spontanément reculé, son visage affichant la peur et le dégoût (il faisait pourtant très sombre).
Et là j’ai eu le sentiment que mon pote, toute hormone exacerbée par l’alcool, n’attendait qu’une seule chose, qu’elle se penche pour cueillir des fleurs…

Il y a aussi des scènes plus traditionnelles.

Celle par exemple, où elle est bloquée par la cabine de DJ, et que j’observe une véritable angoisse dans ses yeux, comme le cerf tétanisé par la lumière du projecteur….

Ou encore le mec, un peu fou, qui pourrait dégager une forme de romantisme mystique mais qui au final fait flipper.
Sa technique ?
Réserver un resto pour le vendredi soir suivant.
Toute la semaine, il va draguer tout ce qui bouge : de la voisine à la collègue de boulot.

Il propose un resto dès la première approche, mais il s’y prend mal : "
salut, est ce que ça te dirait d’accompagner un mec qui a réserver une table pour deux, dans un super restaurant sur pilotis vendredi soir  ?"

Après il y a celui, plus classique, que nous avons toutes plus ou moins croisé.
Le "Mort-de-faim".

Vous le connaissez, celui de 4h du matin qui vous dit "Allé st’e plait rentre avec moi !"
Quelles que soient les intentions de départ : week-end entre potes, soirée tranquille, camping sur un ilot … Toutes les occaz sont bonnes !

Drague 3


A chacune de vos copines que vous vous apprêtez à lui présenter, il vous demande, la bave au coin des lèvres : "Elle est comment ?"
 
Et vous savez très bien qu’il ne parle pas de sa bonté ni de sa beauté d’ailleurs…
Vous entendez en fond, cette question simple et spontanément qui vient du fond de son slip "elle est baisable ?"
Il est même partant pour celles qu’on a du mal à assumer le lendemain,  c’est vous dire !

Il en devient pathétique il est au-delà de nier la femme que nous sommes, il se nie lui-même et piétine sa dignité. Parce que rentrer sans personne au vue des représentations sociales, ce serait un échec.

En début de soirée, il pourrait se repérer de plusieurs façons.

Avec sa panoplie de phrases d’accroche glamour, sexy et subtile : "Eh shiiie ! La sœur vient voir… Eh viens voir j’te dis". On a bien sûr envie de rappliquer ventre à terre.

Il peut aussi dire "Bonsoir, t’es seule ?"
On a envie de lui dire que oui, on est seule et on est venue parce qu’il y avait de la lumière et une musique pas trop pourrie, ou "Bonsoir,  tu es vraiment charmante".

Pitié, pourvu qu’il nous parle pas des étoiles que nos parents auraient volés pour nous les mettre dans les yeux.

Finalement au-delà du fait qu’il n’y a aucune technique de drague, ni de fiche technique, ni de règles d’or, on peut garder en tête que l’Humour et la Subtilité sont de très bons leitmotivs dans cette quête de la femme …

Mais surtout messieurs et autres Régis sachez que s’adresser à la femme en affichant à chaque œil « Baise » , considérer la femme comme un moyen d’extérioriser son trop plein de testostérones ou finalement la traiter comme un objet n’ayant ni envie, ni désir , ne sont véritablement pas les chemins de la réussite que ce soit pour un soir, pour une folle nuit d’amour ou pour trouver la femme de sa vie (enfin des mois à venir dans un premier temps…)

Et le point final de l’histoire, c’est que lorsqu’on est parties entre copines, l’esprit ouvert et libre pourquoi pas d’une petite ou grande rencontre !
On finit à la plage ou à la maiz avec la bande à manger des sandwichs, heureusement avec des frites….

Mais bon, on va faire léger car je dois faire la drague au feminin...

Pascale Line


COMMENTAIRES



Si vous désirez laisser un commentaire depuis le site, vous devez être connecter sur le site.
Vous pouvez vous connecter soit par facebook ou directement sur le site


fb logo


Benoit Blanchet
et le pire dans tout ça c'est quoi ?? ------------------------------------------------------------------------------------------------------- c'est que, après tout ce qui arrive à cette "jolie" femme.. le pauvre mec qui est un minimum sincère et souhaite simplement la connaitre il se fait jeter comme un con...
Houtey Doudou
excellent!
Sandy Quilici
MDR
Sarah Jordan
J'adore ;)
Matayo Deco
é shiiiiie , la soeur , aouuu pas trop pourri ton papier, tu veux maccompagner au resto sur pilotis vendredi prochain ? ou bien lever un cel ...?
Franck Poupi
sympa, le seul truc avec lequel je ne suis pas d'accord : 'musique pas trop pourrie'

Retour en haut