Inscription
Connexion
fb
Mot de passe oublié
Icone Menu
Au suivant !
7 août 2015
9
37

 

Les files d'attente : enrichissantes ? utiles ou non ?

Même si notre caillou nous protège encore de la vie « métro, boulot, dodo » , nous commençons peu à peu à nous laisser envahir par ce sentiment de manque de temps.

Les changements et la modernisation ont des avantages mais comme souvent le revers de la médaille nous happe dans une vie stressante et stressée qui nous presse à aller, toujours plus vite, et à ne plus cultiver notre patience.

L'angoisse des salles d'attente des administrations

Lieux de prédilection : l'OPT la CAFAT, EEC ou la Calédonienne des Eaux. Nous sommes nombreux à s'angoisser à l'avance à l'idée de  cette file d'attente qui va nous faire « perdre un temps précieux. »

Lorsque, enfin, notre sésame en main, matérialisé par un ticket portant le numéro de notre salut, on peste en tentant d’évaluer notre temps d'attente au vu de l'autre numéro sur l’écran. Quelle joie quand un de nos congénères craque avant l'heure et nous tend son ticket, nous faisant gagner ainsi quelques minutes et quelques places ! On aurait presque envie d'aller boire un café avec lui tellement il nous apparaît alors sympathique.

A quoi servent ces tickets ? Sont-ils là pour réguler les pulsions de certains qui tenteraient de profiter d'un moment d’inattention pour doubler ? Je préfère imaginer qu'ils sont là pour nous libérer l'esprit et nous laisser profiter de ce moment d'attente et de pose. Plus besoin de surveiller l’évolution de la file d'attente. Nous pouvons nous poser, en laissant émerger (ou non), les petites ou les grandes questions de nos vie. D'autres fois, nous posons simplement notre regard sur les autres pour mieux observer ceux que l'on croisent souvent et qu'on a presque l'impression de connaitre.

L'angoisse de l'attente

Quand vient la dernière feuille du dernier rouleau de PQ qui sonne le moment où il est absolument nécessaire d'aller faire quelques courses : on râle à l'avance, sur le monde qu'il y aura.

 

Pascaline 2

 

Une fois sur place, on doute en arrivant dans le secteur des caisses et là se pose le dilemme du choix de la meilleure file d'attente celle qui nous mènera, ou pas, le plus vite possible, vers la sortie et notre libération.
Une fois engagée, on tente de se persuader que c'est le bon. Et si par malheur la dame d’à côté arrivée après nous dans sa file, passe en premier à la caisse, nous commençons à détester le monde, les gens, le patron du magasin et même celle qui tient la caisse.

Pourtant, il suffirait d'accepter cette file d'attente avec ce qu'elle comporte, quelque soit le temps qu'elle dure ! N'est ce pas l'occasion d'un sourire, d'une rencontre impromptue : un voisin, un ami, un inconnu sympathique... Bref, dans tous les cas c'est toujours l'occasion d'une petite introspection.

L'attente : la frustration et le fait d'apprendre a différer l'assouvissement de leur désir, c'est bien cela que nous apprenons à nos enfants ! L’impossibilité de la satisfaction immédiate, on l'inculque mais on semble tout oublier, une fois pris dans les rouages d'un quotidien qui semble toujours avide d'une dose supplémentaire de temps.

Philosopher dans la file d'attente, alors que notre esprit ne prend jamais le temps de se poser, que notre regard survole les choses et le monde qui l'entoure. Observer l'autre, son pair en prenant le temps, c'est aller un peu plus au delà des clichés et des idées toutes faites.

Attendre l'esprit ouvert curieux et paisible, c'est se laisser la chance d’être surpris ou de tomber sur un détail que nous n'avions pas eu le temps de voir jusque là.

 

Pascaline 3

 

Et, finalement la file d'attente ne serait-elle pas un "haut lieu de rencontres de retrouvailles, d’introspection et de philosophie" ?

A vous d'apprendre a dompter votre impatience. Quoique vous en pensiez et quoique vous fassiez,  il y aura toujours des files d'attente dans votre quotidien alors autant apprendre à les apprécier...

Et pour les moins philosophes c'est aussi une bonne façon de se marrer avec gentillesse de notre voisin qui fournit, sans le vouloir, deux voir trois bon sketchs.....

Bon week-end !

Pascale Line


COMMENTAIRES



Si vous désirez laisser un commentaire depuis le site, vous devez être connecter sur le site.
Vous pouvez vous connecter soit par facebook ou directement sur le site


fb logo


Caroline Bergé
Laissez le temps au temps!!!
Holly Wood
Le pire c chez le médecin grrr
Carelle Clavel
Ca compte aussi attendre dans la circulation matin et soir ??? Parce que ca ne fait pas de bien c est sur !!
Fabi Lou
hé bien moi j'ai un avis différent.....avant je courrais aprés le temps.....je détestais attendre....aujourd'hui....j'ai renversé la vapeur....je prend l'attente comme un cadeau pour me reposer et révasser.....
Marie Awajd
C'est pour cela que j'emmène toujours des activités à faire pour optimiser mon temps d'attente
Brigitte Gautier
Que de perte de tps oui!!!!
Inconnue
A raison de 30 minutes de bouchons le matin et 30 autres minutes le soir, sur 40 ans de boulot ça fait un peu plus d'un an 24/24hr dans les bouchons.
Inconnue
A raison de 30 minutes de bouchons le matin et 30 autres minutes le soir, sur 40 ans de boulot ça fait un peu plus d'un an 24/24hr dans les bouchons.
Jayces Astute
Fouzanet Franck
On passe notre vie a attendre que ce soit pour une raison ou une autre....
Lee Pity Bidule
le pire c'est les RDV'ss ..... quand ils sont donnés à heures précises , tu honores lôtre personne , en y étant , mm à l'avance (mini un quart-heure pour moi ) , et t'es là , komm une cruche , parce k lôtre arrive pas ... surtout si c'est lui/elle qui te l'a donné ce RDV ... grrrr .....

Retour en haut