Inscription
Connexion
fb
Mot de passe oublié
Icone Menu
Une digue pour la Roche Percée.
2 avril 2014
13
42

Une digue pour la Roche Percée.

Le comité de gestion de la zone côtière ouest (ZCO) a été mis en place en novembre 2007 suite à l'inscription au patrimoine de l'UNESCO en charge de la préservation des biens inscrits sur les cinq communes dans sa zone, c'est à dire Bourail, Moindou, Farino, Sarraméa et La Foa.

Lors des intempéries du 4 février 2014, la digue dite "fusible" a l'entrée de la Roche Percée n'a pas fonctionné, entraînant les conséquences que l'on connaît.

Aujourd'hui de nombreux problèmes sont rencontrés sur ce dossier et beaucoup de questions se posent. Une pétition est en cours.

Le comité vient d'adresser un courrier à la Présidente de la Province Sud, afin que des solutions soient mises en place, et qu'un cadre technique soit défini.

Copie lettre envoyée à la Présidente de la Province Sud :

lettre envoyée à la Présidente de la Province Sud lettre envoyée à la Présidente de la Province Sud

COMMENTAIRES



Si vous désirez laisser un commentaire depuis le site, vous devez être connecter sur le site.
Vous pouvez vous connecter soit par facebook ou directement sur le site


fb logo


Danielle Valter
tout a fait d'accord laissons la nature reprendre ses droits, un pont règlerait le problème et cela reviendrait moins chère que de refaire une digue a chaque intempérie, enfin s'est mon avis moi simple citoyenne non bureaucrate .......
Lagikula Toafa
encore des bureaucrates à deux balles
Étienne Hus
Un pont serait sympa, si ça pouvait remettre la vague du Bonhomme en place, merci
Gro Ben
Faites un pont !
Sandrine Souriau
Je ne sais pas si je me trompe mais je crois que la Roche fait partie des endroits non habitables à cause du danger en cas de phénomène climatique ! Les gens qui achètent (à prix d'or) là-bas sont-ils vraiment conscient du danger qu'il courent en cas de gros cyclones ?
Catherine Jean Ép Lotaut
une digue pourquoi faire il le savent très bien que lorsqu'il pleut bcp la digue bloque tout et après c'est le village qui en prend un coup, c'est bon qu'ils arrêtent de se prendre pour des intélos du dimanche!!!! Ils n'ont qu'a demandé aux habitants de La Roche et du village sur les conséquences pour la construction d'une digue, et ils gagneront une fois du fric et en plus en moins de temps qu'il faut le dire....
Entre plage et rivière
Une pétition ? pas vue...!
Jackie Aky MJ
Arrêtez de remuer vos langues à tort et à travers bande de marimelles ! Ayez AU MOINS un minimum d'esprit critique et allez chercher un autre son de cloche aussi, c'est trop facile de n'avoir qu'une seule version des faits ! Le journalisme c'est recueillir ET recouper les infos AVANT de les divulguer à tort et à travers !!! Pfffffttt...
Matthews Hopkins
?
Radio Cocotier
Attention Jackie Aky MJ il ne faut pas s'emballer pour rien et lire "à tord et à travers". Nous ne faisons que publier un courrier envoyé OFFICIELLEMENT par ZCO à la Province Sud. Pas de prise de position, c'est juste une information et l'esprit critique (sur cette page) est toujours d'actualité. -_-
Jackie Aky MJ
Je ne m'emballe pas, simplement pour créer un VRAI débat, vous publiez la lettre de ZCO, alors en ce cas recueillez AUSSI la position et l'opinion du Maire actuel en place, bien mieux au fait..... forcément car initié par lui et ses services, etc etc..... Facile de tirer à boulets blancs quand on est à plusieurs, l'équité et la réelle information s'appuie sur : 1/ le recoupement des infos 2/ le droit de réponse Voilà sur ce...
Fabienne Henriot
C'est pas comme si le problème n'était pas connu depuis des années! La question que je me pose, c'est pourquoi des solutions pérennes n'ont pas été trouvées. Manque d'argent? Au vue de ce qui se construit plus loin j'ai des doutes.
Matthews Hopkins
Il n'y a pas de solution sinon de pomper le sable du large ou sur une autre plage pour le mettre à la Roche. Mais toute action sur la Nature a sa conséquence. Je vous invite à regarder ce qui se fait à l'étranger pour régler ce genre de problème. Ca va faire des années qu'ils pompent du sable ailleurs pour l'emmener sur les plages dites touristiques et tous les ans le sable se fait la malle. Une histoire sans fin.
Matthews Hopkins
Du gaspillage d'argent en perspective. La Nature reprend toujours sa place.
Coco Der
Bah, ils sont prêts à tout, plutôt à n'importe quoi lorsque leurs propres intérêts et grandiose projet hôtelier sont en jeux...
Matthews Hopkins
C'est certains, surtout quand il ne s'agit pas de leur argent...

Retour en haut