Inscription
Connexion
fb
Mot de passe oublié
Icone Menu
Le système scolaire en panne ?
11 février 2016
25
37

Le système scolaire en Polynésie française et en Nouvelle-Calédonie bénéficie de moyens importants de l'Etat pour des résultats "encore insuffisants" qui doivent être améliorés, estime la Cour des comptes dans son rapport annuel publié mercredi.

Il y a respectivement en Polynésie et en Nouvelle-Calédonie 49 et 74 collèges et lycées et 207 et 258 écoles maternelles et primaires, rappelle la cour. Et chacun des deux territoires compte un peu plus de 4.700 enseignants en service.

Plusieurs constatations

- Le montant des dépenses publiques consacrées au système scolaire dans ces deux territoires est important, supérieur à 1,3 milliard d'euros, dont 954 millions de crédits d'Etat"

- La dépense scolaire par élève était, en 2014, respectivement de 8.223 euros en Polynésie française et de 10.539 euros en Nouvelle-Calédonie, contre 7.700 euros en 2013 (dernier chiffre connu) pour la France métropolitaine et les départements d'outre-mer

Mais si les moyens mis en œuvre "ont permis des progrès", avec notamment la progression du nombre de bacheliers, "les résultats restent en deçà des références métropolitaines". Environ 35% des élèves de Polynésie et 20% de ceux de Nouvelle-Calédonie sortent encore du système sans diplôme ni qualification "contre environ 10% en métropole".

La cour rappelle certaines spécificités des deux territoires, liées notamment à la faible densité de population, avec un temps de transport des élèves "parfois très long" qui impose l’existence d'internats.

Pour améliorer l'efficacité du système, elle recommande notamment "une simplification et une amélioration de la gouvernance, une rationalisation de l'allocation des moyens", avec la mise en place systématique "d'une programmation pluriannuelle des investissements scolaires".

Une mission d'experts de l'Education nationale est par ailleurs en cours en Polynésie et une autre doit intervenir début 2016 en Nouvelle-Calédonie.

Source : tahiti-infos


COMMENTAIRES



Si vous désirez laisser un commentaire depuis le site, vous devez être connecter sur le site.
Vous pouvez vous connecter soit par facebook ou directement sur le site


fb logo


Steph Amand Redball
une réponse !!!
Vieux Cheval
Nos têtes pensantes sont directement issues de ce système ! Cela aide à comprendre leur incompétence à gérer ce pays !
Ed Fuji
Etre enseignant n'est pas une profession facile comme tout métier qui met en relation étroite avec autrui (enfants,adultes etc).....idem pour la profession de soignant et bien d'autres....la dépression fait partie de cette société qui bien souvent brise plutôt que valorise ;à quoi bon tirer sur le pianiste quand c'est la société ,elle-même qui est malade....le stress ,la déprime ,la dépression sont dans tous les corps de métiers (sans exception) sauf que dans la profession d'enseignant ,ça se remarque beaucoup plus quand un enseignant bascule lentement dans le burn out et les conséquences plus importantes non seulement pour lui mais aussi pour les élèves........!
Francis Modéran
" Encore insuffisant" , " des progrès", ça ne veut pas dire " En panne". Défaut de neutralité? D'interprétation?
Laurent Tnc
bah comme d'hab, pour les stats on va baisser le niveau ... tous les décideurs seront contents en regardant leurs tableaux de bords ...
Stello Gravina
Ben vu notre gouvernement ici Ca se comprend...
Jonathan Rambour
On poura injecter autant d'argent dans le scolaire, si le système sociale parentale ne dynamise rien de son coté ça ne marchera pas… -_-
Marijo Jds
Mes puces revenez vite !!!!!
Christ le Panda
on reforme lorthographe les programe scolaire alors quil faudrais reformer lecole car les methode sont arcaique depasser et ne serve que lechec scolaire ....
Valérie Ohlen
Peut être qu'il conviendrait de rappeler que l'obligation scolaire jusqu'à 16 ans date de 1985 en NC ( gouvernement Tjibaou), alors qu'elle date de 1959 en France avant de parler des résultats . Un peu d'histoire ça fait pas de mal.
Fred Villisseck
Plus le budget monte et plus le niveau baisse (profs inclus) !
Julien Perrochaud
Quel budget ?...
Melanie Brocktrotter
Non non, le budget est en baisse... L'éducation n'est plus la priorité....
Soane Lagikula Manuopuava
Et certains profs expats uniquement motivés par le salaire et pour le reste ils s'en fichent. Ils sont en maladie à longueur d'année.
Sandrine Perez
Rassurez vous, il n'y aura bientôt plus d'expats : le niveau remontera donc...
Marie Bnz
Le problème des expats c'est qu'ils ne supportent pas d'aller en brousse et sont souvent en arrêt " dépression". Ils veulent le salaire, être en ville..heureusement qu'ils ne sont pas tous comme ça! Mais bon...la majorité
Cam Des Iles
Le problème des expats c'est qu'ils ne supportent pas d'aller en brousse et sont souvent en arrêt " dépression". Ils veulent le salaire, être en ville..heureusement qu'ils ne sont pas tous comme ça! Mais bon...la majorité
Karl Fai Ako
Je ne suis pas d'accord. Allez donc voir en brousse dans les établissements scolaires y a beaucoup de profs de métropole... certains "locaux " se mettent également en dépression pour ne pas aller en brousse. ...
Cam Des Iles
Cam Des Iles heureusement qu'ILS ne sont pas tous comme ça!! Lire c'est bien comprendre c'est mieux!
Francis Modéran
Cam Des Iles " mais bon..la majorité" ...Ecrire, c'est fait pour être lu aussi non?
Melanie Brocktrotter
4 ans en brousse pour moi... C'est pas sympa de juger et de mettre tout le monde dans le même paquet, surtout quand on s'aperçoit qu'on a jamais autant travaillé que dans un établissement scolaire calédonien. Faut venir voir, nous rencontrer avant de dire des méchancetés pareilles. Suis repartie avec regret. Et puis petites précisions, tous les profs ont un salaire indexé, je dis bien tous, même les remplaçants...et, les Métros sont maintenant minoritaires dans les établissements scolaires....bonne rentrée à vos enfants!
Misty Gree
Bah ...Peut-etre parce qu'on peut faire instit' avec un NIVEAU BAC!!!!Dejà que le BAC vaut plus grand chose...Alors là....On touche le fond!!!Et vive l'échec scolaire!
Mylène PG
Ca a été le cas en métropole il n'y a pas si longtemps et les enfants sortants n'avaient pas de problème. L'école d'instit forme en 3 ans après le bac. Les remplaçants ça c un autre problème. Ce n'est pas tant un problème de niveau que de formation vu qu'on ne les forme pas du tout. Ils sont lachés directement dans les classes hop ça s'improvise pas
Maisoùestdonc Ornicar
Quand on entend certains enseignants qui ont un BAC,même pas général....parler.....on se demande.......et quand on sait l'absentéisme +++++ scolaire....on comprend le niveau. Oui un manque de formation réel pour certains profs et le fait que certains parents n'hésitent pas à faire manquer les cours aux gamins
Caroline Garcin Corsica
Je me souviens d'une visite dans une école primaire. La maîtresse avait écrit "vandredi " au tableau...donc je pense que certains n'ont même pas le bac

Retour en haut