Inscription
Connexion
fb
Mot de passe oublié
Icone Menu
Stop à la violence !
20 novembre 2014
1
1

violences 1


Les hommes se mobilisent !

Une Journée Internationale pour l'Elimination de la Violence contre les Femmes.

Le 25 novembre, c’est la date choisie par plusieurs organisations humanitaires, qui s’associent pour que l'attention de l'opinion publique se porte sur les violences perpétrées quotidiennement à l'encontre des femmes.

En Nouvelle-Calédonie, la Province Sud a choisi de se mobiliser pour cette grande cause, par le biais d’une campagne RUBAN BLANC auquel plus de trente hommes ont accepté de participer.

« Ils sont père, mari, fils, frère ou cousin et ils s’engagent... Ils, ce sont des Calédoniens d’origine et de sensibilité diverses qui prêtent leur image et leur voix pour défendre cette cause. 

Des hommes qui, de part leur rôle familial, leur fonction professionnelle, leur engagement associatif, leur célébrité sportive, leur notoriété politique… s’engagent à lutter contre toutes les formes de violences subies par les femmes, de la plus symbolique à la plus physique. »

La volonté est de donner un souffle nouveau en associant les hommes à la cause.
Nicole Robineau, figure de la condition féminine calédonienne depuis 25 ans précise : 

« Au fil des ans, les chiffres sont toujours aussi alarmants, c’est cela qui est le plus désagréable dans ce dossier. Si les données sont les mêmes, c’est bien la preuve qu’il ne faut jamais relâcher le combat pour traiter ce problème de fond. C’est long et difficile de travailler sur les mentalités. Il nous faut le faire au travers de toutes nos actions qui touchent la jeunesse, la santé, le social… »

« Cette campagne est un nouveau point de départ, il nous faut un acte politique fort pour la condition féminine qui est un enjeu majeur pour la société calédonienne.
Les femmes, qui représentent 53 % de la population sont un énorme potentiel pour notre développement, subissent toujours des inégalités. »


- Une exposition sera ouverte au public dans le hall de l’hôtel de la province Sud.

- Une page Facebook a été ouverte pour la circonstance et présente des clips sur le sujet   

- La maison de la femme a également, à cette occasion relooker son site internet.
 


Un peu d’histoire, et plus généralement :

L'origine de cette journée remonte à 1960, lorsqu'en République Dominicaine les sœurs Mirabal furent assassinées parce qu'elles militaient pour leurs droits.

Elles devinrent alors les symboles du combat pour éradiquer ce fléau qu'est la violence à l'égard des femmes.

Quelques décennies plus tard, l'événement ne parvient toujours pas à capter l'attention de la communauté internationale...

Pourtant, les sévices et tortures infligés par des hommes à des millions de femmes, sont bien réels et les colonnes de tous les journaux de la terre ne suffiraient pas si l'on voulait recenser la totalité de ces crimes.

Des chiffres qui font froid dans le dos...

"Aux Etats-Unis, une femme est battue par son partenaire toutes les 15 secondes, en Afrique du Sud, une femme est violée toutes les 23 secondes, au Bangladesh, près de la moitié des femmes
ont subi des abus physiques de la part de leur conjoint..."

Il est peut-être temps de dire STOP !


COMMENTAIRES



Si vous désirez laisser un commentaire depuis le site, vous devez être connecter sur le site.
Vous pouvez vous connecter soit par facebook ou directement sur le site


fb logo


Colin Hervault
Et pour les hommes ont n'en parle jamais !

Retour en haut