Inscription
Connexion
fb
Mot de passe oublié
Icone Menu
Le don d’organes, un geste pour la vie.
22 juin 2016
0

À l’occasion de la Journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs ce mercredi 22 juin, le CHT et les associations de patients se mobilisent.
Plusieurs rendez vous sont programmés

Dans le hall du CHT

Ce mercredi, l’équipe de coordination du prélèvement et de la greffe donne rendez-vous au public dans le hall du CHT Gaston-Bourret pour discuter, échanger et partager sur la question du don d’organes.
Un stand d’information, des jeux, mais aussi un mur d’expression sont proposés afin d’en parler le plus largement possible.

« Le don d’organes en Nouvelle-Calédonie est possible de son vivant, mais aussi après le décès depuis 2013, rappelle Véronique Biche, l’infirmière coordinatrice au CHT. Il est important d’aborder ce sujet avec ses proches pour les informer de son choix et connaître leur position au regard du don. Les refus sont souvent dus au fait que les familles ne savent pas si le défunt souhaitait ou non donner ses organes. Nous sommes aujourd’hui tous concernés ! »

Au centre commercial Kenu-In

L'association des insuffisants rénaux et transplantés de Nouvelle-Calédonie anime le même jour un stand au centre commercial Kenu-In. Ses membres, qui ont été greffés, souhaitent apporter leur témoignage.


« Nous sommes la preuve vivante de ce don ! Notre objectif est de faire changer les mentalités et que davantage de personnes disent "oui" au don », souligne Christine Rakotoavirivelo, la présidente de l’association.


Le 25 juin, à l’Arène du Sud de Païta

Samedi, les membres d’« un nouveau départ » pour la vie relaient l’événement lors de la Fête de la musique à Païta.
Pour sa présidente, Christel Briault, « se positionner sur le don d’organes, c’est déjà agir. Cela simplifie les choses pour la famille ».

De 9 h à 17 h, les visiteurs pourront s’informer et poser toutes leurs questions sur le stand de l’association.  

Le don en chiffres 

Actuellement, 45 patients calédoniens en stade d’insuffisance rénale terminale sont en attente d’une greffe.
Depuis 2013 date à laquelle la loi a autorisé le prélèvement des reins sur une personne en état de mort encéphalique, 16 greffes ont pu être réalisées grâce au don.

 


COMMENTAIRES



Si vous désirez laisser un commentaire depuis le site, vous devez être connecter sur le site.
Vous pouvez vous connecter soit par facebook ou directement sur le site


fb logo



Retour en haut