Inscription
Connexion
fb
Mot de passe oublié
Icone Menu
La vie chère au congrès.
16 juin 2015
14
23

Vie chère


Le congrès se penche sur la réglementation des prix ce mardi après midi

L’habilitation du gouvernement à règlementer les prix avait expiré le 31 décembre et n’avait pas été renouvelé en raison de la crise du gouvernement.

C’est donc sur ce sujet que le Congrès se réunit en séance extraordinaire ce mardi après-midi.

Au programme, l’examen de huit textes essentiellement techniques sur la réglementation des prix, et des mesures fiscales.

L’objectif, selon l’exécutif, n’est pas de fausser l’économie, mais bien d’éviter l’inflation galopante.

Pour ce faire, le texte prévoit trois leviers : la fixation des prix, la fixation des marges et un régime de semi-liberté.

Au menu également un projet de délibération portant modification du tarif des douanes (rapport n° 83/GNC du 09.12.2014),


COMMENTAIRES



Si vous désirez laisser un commentaire depuis le site, vous devez être connecter sur le site.
Vous pouvez vous connecter soit par facebook ou directement sur le site


fb logo


Emmanuelle Garmath
Ils s'en foutent de la vie chère, vu le pognon qu'ils gagnent, ce sont toujours les classe moyenne et les pauvre qui trinquent, les bourges ont n'en rien à foutre.....
Lucien Pang Fou
Voir guénant jeansan ,il est bien fin gras,il s'en fout de la vie chère ,
Emmanuelle Garmath
C'est clair
William Rakotonirina
plot twist : Le congres a la vie chère . enquête exclusive sur les dépenses de nos représentants !
Nana Des Iles
toujours le même refrain...
Brigitte Gautier
Que savent ils de la vie chère ces gens super frikés???????
Kaly Buisson
Terre de paroles
Ariane Robel
Sa seras toujours des paroles en l aire
Ange Lik
les paroles les paroles les paroles !!
Jean-Michel Jaeger
ou peut on trouver plus d'information sur le projet de délibération portant modification du tarif des douanes Radio Cocotier ???
Radio Cocotier
La réponse en privé
Jean-Michel Jaeger
Merci RC ;)
Huet Marie-Claire
Extraordinaire en effet!!!
Fabienne Henriot
On n'y croit plus

Retour en haut