Inscription
Connexion
fb
Mot de passe oublié
Icone Menu
La journée internationale des droits de l’enfant.
9 novembre 2016
5
63

Le 20 novembre 1989, l’ONU adoptait à l’unanimité la Convention relative aux droits de l’Enfant : les droits de chaque enfant du monde étaient désormais reconnus par un traité international, ratifié par 195 Etats !
Depuis, le 20 novembre a été déclaré Journée internationale des droits de l’enfant. Une journée déclinée partout dans le monde. 

Pour souligner cette date, la province Sud se mobilise, via ses Centres médico- sociaux (CMS) et l’Unité Provinciale des Actions Sanitaires et Sociales (UPASS). Ainsi sur différentes communes, des actions de sensibilisation sont organisées du 9 au 23 novembre 2016.


> Dumbéa : mercredi 9 novembre

Au Parc Fayard à partir de 9h30, un espace convivial d'échanges, de rencontres, d'animations, d'information et d'écoute, ouvert à tous, sera mis en place. Des stands d’information, de prévention santé et des ateliers animés par des professionnels, dont la DPASS, sont au programme.

> La Foa : mercredi 16 novembre

Des ateliers participatifs portant sur la santé de l’enfant au sens large (l’hygiène des mains et soins des petits bobos ; l’hygiène bucco-dentaire ; les addictions y compris pour les enfants et jeunes) seront proposés le matin à l’Unité Provinciale des Actions Sanitaires et Sociales (UPASS) le matin. L’après-midi, une conférence-débat à partir de 13h30, sur les droits de l’enfant, la vision de l’éducation des enfants et la thématique « droits de l’enfant/droit des parents » est organisée.

> A Yaté et à l'île Ouen, les 16 et 18 novembre,
L'après midi sera organisée autour d'un gouter récréation

> Boulari, Kaméré, Saint Quentin, Rivière Salée, Thio et l’Ile de Pins : du 14 au 18 novembre
Les enfants et les parents seront sensibilisés à cette journée au cours des consultations avec les diététiciennes 


> Nouméa au Foyer Bougainvillier : mercredi 23 novembre

Diverses animations sont prévues l’après-midi : un atelier « estime de soi », avec la présence d’une esthéticienne pour une mise en beauté et un travail sur l’image de soi, un échange sur la différence avec un coiffeur, un échange sur la tolérance avec l’atelier body painting, un travail avec un peintre pour un tableau autour de mots « respect, tolérance, différence... Cette après-midi sera suivie d’un repas où les enfants choisiront le menu confectionné par un cuisinier.


Journée Internationale des droits de l'enfant

"Rien n’est plus important que de bâtir un monde dans lequel tous nos enfants auront la possibilité de réaliser pleinement leur potentiel et de grandir en bonne santé, dans la paix et dans la dignité." Kofi A. Annan, secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies

 

La situation en France et dans le monde

La promotion et le respect des Droits de l'Enfant ne doit pas rester un simple idéal, mais doit devenir une réalité au quotidien, que soient enfin reconnus les droits essentiels de l'enfant : droit à la protection, droit à la santé, droit au développement harmonieux, droit à la culture, droit à l'éducation.

Les chiffres en France

- Un million d'enfants pauvres
- 19.000 enfants maltraités
- 76.000 sont en danger dans un contexte familial dégradé et qui menace leur développement éducatif et/ou matériel
quelque 240.000 enfants placés ou pris en charge
- 85 000 sont touchés par le saturnisme
- record des suicides des 15-24 ans.
- 150 000 filles et garçons quittent chaque année le système scolaire sans aucune perspective
- 15 000 ne suivent pas leurs cours alors qu'ils sont inscrits au collège ou au lycée et qu'ils n'ont pas encore 16 ans.
- 15 % des enfants qui arrivent au collège ne comprennent pas ce qu'ils lisent

Même si la France traite globalement bien ses 15 millions de moins de 18 ans, elle "peut mieux faire", comme l'indique le Conseil français des associations pour les droits de l'enfant (Cofrade).

L'Unicef, dans son rapport annuel intitulé "Enfants exclus, enfants invisibles" relève qu'il existe de nombreux enfants qui ne sont même pas enregistrés à l'Etat civil. Ce même rapport indique que plus d'un milliard d'enfants sur Terre "souffrent de privations extrêmes liées à la pauvreté, à la guerre et au sida".

En 2015, un enfant meurt encore toutes les 3 secondes. Sans parler des millions d’enfants privés d’éducation, de soins, de nourriture, d’eau potable…

Parmi les nombreuses oeuvres qui agissent pour que soit reconnue la dignité des pauvres et des enfants du monde entier, l'UNICEF est surement l'une des plus connues, vous pouvez découvrir ses actions dans son site internet dédié.

Un site à visiter : UNICEF


COMMENTAIRES



Si vous désirez laisser un commentaire depuis le site, vous devez être connecter sur le site.
Vous pouvez vous connecter soit par facebook ou directement sur le site


fb logo


Pat Pat
Quel dommage de ne pas avoir entendu parler de cette manifestation au parc Fayard aujourd'hui, pourquoi il n'y a pas eu plus de publicité pour des événements comme celui ci ???? C'est vraiment dommage
Judas OnlyOne
Et ceci ...c'est comment ?!? ..que quelqu'un veuille bien nous l'expliquer ce qui me semble être une couillerie monumentale..............http://echelledejacob.blogspot.com/2016/11/lonu-demande-les-droits-sexuels-et-la.html
Mathieu Wush Khac
journée de si de ça , quelles mascarades
Caroline Besnier
Une journée pour endiguer l'enfance maltraitée ??? C'est une blague !
Joelle Gougeon
On ferait bien de les rappeler en métropole aussi , car en une semaine , on le compte plus le nombre d'affaires dont les enfants sont victimes .

Retour en haut