Inscription
Connexion
fb
Mot de passe oublié
Icone Menu
Journée mondiale de la contraception
26 septembre 2014
10
25

Journee Contraception

Cette Journée qui a lieu chaque année le 26 septembre est soutenue par de nombreuses organisations non-gouvernementales dans différents pays. Son objectif essentiel est la réduction du nombre de grossesses non désirées dans le monde. La contraception, une alternative à l'avortement ?

Aujourd'hui, les méthodes se multiplient : pilule, anneau, patch, implant … Il est de plus en plus dur de s’y retrouver et pourtant il est primordial de choisir une contraception adaptée, pour vivre sa sexualité sereinement.

Localement le rendez vous est fixé à l’espace Jeunes de la province sud, rue de Sébastopol. 

Des stands d’information sur le thème de la sexualité et la contraception permettront de se renseigner et se documenter par le biais de jeux et d’animations. 

Des professionnels de santé seront présents pour répondre à vos interrogations.


Un constat tragique : chaque année se dérouleraient 80 millions de grossesses non désirées dont un quart se termineraient par des avortements de fortune dans des conditions d'hygiène et de sécurité précaires, entrainant ainsi pas loin de 70 000 décès.

Les pays "développés" sont tout aussi concernés par ce fléau, la moitié des grossesses y seraient accidentelles et un tiers d'entre elles déboucheraient sur un avortement.

La journée mondiale veut s'adresser avant tout aux plus jeunes : un quart des jeunes de 15 à 24 ans aurait sa première relation sexuelle sans contraception. Des chiffres qui parlent d'eux-mêmes.


COMMENTAIRES



Si vous désirez laisser un commentaire depuis le site, vous devez être connecter sur le site.
Vous pouvez vous connecter soit par facebook ou directement sur le site


fb logo


Toulsino Laurenzo
Oui, parlons de la contraception et des jeunes d'ici qui utilisent des pochons plastique comme préservatif...
Patrick Lehmann
Avant, les jeunes hommes faisaient leur éducation sexuelle au bordel.... C'est quand même plus agréable d'apprendre à mettre un préservatif avec une professionnelle.
Guillaume Toupik
Et oui Patrick, c'était avant... et pendant que les jeunes hommes passaient plus ou moins fièrement ce rite initiatique, les jeunes filles étaient "éduquées" afin de devenir des futures épouses, au service de leur mari, qui pourrait lui, continuer à fréquenter le lupanar de ses premiers émois, et surtout des futures mères, seules conditions pour être respectables..... Mais ça c'était avant. ;-)
Patrick Lehmann
Merci Marthe Richard...
Shinigamylle Pomme
Heureusement que c'était avant, fiouh. Ça me dérangerait beaucoup moi d'être obligée de me déchirer le vagin (désolée pour l'expression) pour devenir une "femme respectable", big lol.
Shinigamylle Pomme
Je trouve ça vraiment très bien. Ils devraient également rajouter des programmes d'éducation sexuelle (et une vraie, pas juste une intervention de merde qui apprend à mettre une capote sur un gode en plastique, qui sert juste à faire louper une heure de cours pour faire rigoler les mômes qui s'en foutent royalement) dans les programmes scolaires pour éduquer les jeunes filles sur leur propre corps (combien j'ai vu de filles et carrément de femmes flipper à mort lorsqu'elles ont découvert leur col de l'utérus, et foncer chez la gynéco de peur que cette protubérance soit une tumeur ou autre... J'ai moi-même un peu flippé la première fois et fait des recherches pour savoir ce que c'était, je me suis sentie drôlement con après XD (mais ma gynéco m'a assuré qu'elle avait des visites régulièrement de femmes qui ne connaissaient tout simplement par leur corps et flippaient en découvrant des trucs, et trouvait ça assez désolant que les femmes ne soient pas éduquées sur leur propre corps, et soient même pudiques avec elles-mêmes... Bref)). Ah et, éduquer également les jeunes hommes car bon sang, ça les concernes tout simplement tout autant, je vois pas pourquoi le contraire. Enfin bref, un peu (beaucoup) d'éducation sur le sujet en NC est vraiment important, je me souviens du nombre de jeunes filles quand j'étais au collège/lycée qui tombaient enceinte faute de contraception, et dont la famille (conception religieuse à la con, désolée du terme, mais faut dire ce qui est) leur interdisait l'avortement sous peine de les renier complètement de la famille, ou la famille les faisant tout simplement culpabiliser à mort. Génial de niquer totalement sa scolarité pour un môme non désiré, car la quasi-totalité de ces femmes n'ont jamais reprit leurs études, et ne les reprendront jamais, alors qu'elles auraient pu tout simplement, si contraception adaptée avec informations, avoir quand elles le voudront, leur enfant désiré, et prêtes surtout. Désolée du pavé, je suis très attachée à ce sujet donc forcément je suis contente de voir un petit pas en avant pour informer la population :3
Gro Ben
On peut difficilement dire mieux... voila
Shinigamylle Pomme
Merci, ça me fait plaisir que vous ayez lu ! :)
Eric Rbt
Ok, je suis ok, pour le scolaire, comme avant, sous forme d'info a faire avec un professionnel, ,, ca passe mieux,,,,,, par contre le rôle des parents est primordial,, on parle de c,, a table, on dédramatise, et on fait passer les messages,,, ça fait partit de l education au même titre que le respect ou la politesse,,,,,
Shinigamylle Pomme
Oui c'est sûr, mais malheureusement certains parents sont eux-même mal éduqués sur ces choses-là et considèrent qu'on ne doit pas en parler sans pudeur, que ça se fait pas de parler de sexe avec les enfants, même dans un but pédagogique... Ou sinon genre (je donne exemple de mes parents), ont a toujours été sans pudeur à ce sujet, on déconne dessus, mais par contre, y'a des trucs auxquels ma mère n'aurait pas pensé à nous dire car elle n'a pas été informé elle-même à l'époque, d'où le il faudrait que l'école sonne quand même les bases de cette éducation, que tout le monde soit sur une certaine égalité sur le sujet. Bon par contre elle a toujours été très claire et très tôt sur la contraception, et ça tous les parents doivent l'être là dessus. Ah l'importance de l'intervention que devrait avoir l'école là-dedans aussi, c'est surtout pour les familles très (trop) pratiquantes, pour eux la contraception c'est mal alors ils vont volontairement ne pas en parler à leurs enfants. L'école sera là pour leur montrer que si, c'est important, et il sera ensuite libre à eux de s'en faire leur propre opinion ;)

Retour en haut