Inscription
Connexion
fb
Mot de passe oublié
Icone Menu
Les blouses blanches dans la rue.
14 janvier 2016
5
82

 

 

Les personnels hospitaliers en grève ont organisé une marche entre l'hôpital et le congrès.

En cause la limitation des taux directeurs des dépenses hospitalières publiques à 3,79% . Taux jugés totalement insuffisants et inappropriés par les syndicats qui espéraient le double pour un bon fonctionnement. 

La décision du gouvernement, présentée, hier en conférence de presse de maintenir ces taux mais de garantir le financement des dettes des centres hospitaliers, et la marche à blanc du médipôle de Koutio (des promesses notamment conditionnées notamment au règlement de la facture de Wallis-et-Futuna, prévu à la mi-février) n’a pas suffi à empêcher cette grève.

La Commission de la santé et de la protection sociale se réunit cet après-midi jeudi 7 janvier au congrès, afin de procéder à l’examen de ce projet de délibération.

Crédit photo : Mélanie V.


COMMENTAIRES



Si vous désirez laisser un commentaire depuis le site, vous devez être connecter sur le site.
Vous pouvez vous connecter soit par facebook ou directement sur le site


fb logo


Eric Nougaret
MAIS BORDEL POURQUOI VOUS NE DEMANDEZ PAS A TOUS CEUX QUI PARLENT DES RETOMBEES DU NICKEL POUR LA POPULATION DE METTRE LA MAIN A LA POCHE?
Max Borgo
j'ai comme dans l'idée que la rentrée sociale va être très particulière. pour un pays qui se veut loin de la france, géographiquement et idéologiquement, c'est quand même un foutu copier/coller de ce que pratique l'hexagone... l je pourrai rire une barre si tout cela n'était pas aussi triste. comment aller de l'avant en pratiquant des méthodes vieilles d'un putain siècle ? comment être pris au sérieux par le vieux continent en se comportant comme des sales mômes qui bloquent, vitupèrent, et gesticulent ? comment espérer un avenir qui tienne la route en voyant la ronde infecte des politiciens, les magouilles honteuses des friqués ( souvent les mêmes), les attitudes ignobles et criminelles d'une partie de la jeunesse, et le je m'enfoutisme du reste de la population ? ben c'est pas gagné. Nos voisin NZ et AUS sont pliés de rire en voyant nos petits présidents s'agiter pour la danse du pouvoir perso, les français s'en tapent comme de leur première marmite de savoir si on va se manger entre nous, ou tous se marier en 2018. le monde du nickel se pisse dessus de rire en voyant un pays entier faire de son unique support d'économie un bien soumis à fluctuation et relégation. sans rire c'est quand qu'y a un mec qui se lève et qui dit : allez les gonzesses, fini jouer là ! les poufs sur les quais, les autres au boulot. et le premier qui pète de travers : lagon ou avion selon l'humeur du jour. hum, il nous manque un mec qui se foute de sa propre gloire et qui ai pas peur d'astiquer ou de faire astiquer les gusses qui déconnent.
Max Borgo
quand tu vois la toph' même malade t'as envie de te lever et te barrer loin loin. en lisant le titre de ton papier, je me suis dit, wouaaaaa des petites bombes vont défiler façon blouse trop courte. mais là... comment te dire ? awa pas de mot en fait. juste prier pour pas tomber malade....
Rudy Lokiau
Ils sont en colère contre l institution mais certains infirmiers se vengent sur les patients , ils les traitent comme des chiens .
Lucien Pang Fou
ben ,faut pas se laisser faire ,vous avez un calibre 12 ,alors tu le mouilles,on verras qui c'est le chien ,3m sous-terre

Retour en haut