Inscription
Connexion
fb
Mot de passe oublié
Icone Menu
Le blocage de l’angoisse.
30 mars 2016
14
49

Je m’épargnerais la politique ou quelconque analyse économique.
Je laisserais à chacun le loisir d’énoncer de revendiquer ou de gueuler, la bonne solution concernant le conflit des rouleurs.
Et je me contenterais aujourd'hui de faire un tour du coté du nombrilisme, paraît-il ça fait du bien et ça se pratique pas mal.

Mon angoisse du blocage

Dans mon souvenir l'Angoisse, c'est un truc un peu irrationnel : « en gros,  on ne peut pas forcément lui trouver une origine réelle ou supposée ».

Alors dans le cas d'un blocage, on pourrait s'octroyer le droit d’évoquer toutes ces petites choses un peu décalées avec la gravité des faits à l’Échelle du pays, qui nous angoissent sincèrement.

Premièrement, ce que je me suis dit hier matin :

“ Pinaise ils vont remettre ça au moment de mes vacances tant attendues.
Nan parce que j'ai pas râlé la dernière fois mais j'avais prévu (comme cette fois ci) de pouvoir démarrer en brousse .
Et du coup, je vais peut etre encore finir chez moi avec la blonde dans les pattes, puisque sa crèche sera fermée pour cause de pénurie de personnel.
Et, pas moyen de faire avancer mes problèmes de procrastination administrative : banque , impôt ou tout autre administration puisque eux aussi seront fermés par manque de personnel. »

 

En ce qui "Nous" concerne plus généralement

L'angoisse collective des calédoniens est certainement, elle aussi sur un fonctionnement irrationnel cependant nous avons quand même quelques vagues souvenirs de difficultés avérées :

- Division délicate des équipes, entre ceux qui peuvent venir bosser et les autres .(qui n'a pas rêvé pendant quelques jours de pouvoir ; ne pas aller travailler sans s'engager, au nom d'un droit démocratique) ou ceux encore qu'on soupconne de ne pas faire d'effort pour venir.

- Risque de pénurie de tabac. En période de blocage autant vous dire que ça peut vous faire vriller les plus calmes.

- Obligation pour chacun d'anticiper gaz, essence, courses. Pour les procrastinateurs cela reste douloureux.

- Inutilité de crèches ou d’école ouvertes. Si vous avez laissé les gosses chez la tantine de l'autre coté du blocage, vous êtes tranquille pour quelques jours. Enfin l'occasion de terminer ce roman que vous aviez entamé y a 6 mois, prendre la pénuries du bon coté , on revient aux essentiels : patate , riz et maggie …

Concernant les urgences médicales, fini l'encombrement aux urgences les rouleurs font un premier tri au barrage ! En plus,
on a une ballade du dimanche aprem toute trouvée : aller prendre en photo les différents barrages et compter les bouts de coaltar manquant etc... La liste est non exhaustive et j'attends grandement que vous l’étoffiez !

Alors bien sur, tous ces avantages qui peuvent paraître angoissants ne sont pas à la portée de n'importe quel pays.
Déjà faut il avoir une capitale faite pour être bloquée et des gros camions conduits par des chauffeurs plutôt costauds , motivés et déterminés... Et là, seulement on peut commencer à sentir une belle angoisse monter.

Ok ! y en a que ça fait pas rire ?

Disons que je prends le partir d'en rire puisque je ne peux guère faire autre chose. A part annuler mes vacances et aller acheter du lait et des couches pour ma blonde au cas où !
Je sais que pour certains les conséquences ont pu être bien plus néfastes.

Mais, quelque soit notre avis, le principe de blocage ou de grève peut il être remis en question de manière général permanente et définitive, même s'il semble déjà s'échapper du cadre légal ?

Je préfère angoisser, et vous ?

Bonne semaine à vous et croisons les doigts.

Pascale Line


COMMENTAIRES



Si vous désirez laisser un commentaire depuis le site, vous devez être connecter sur le site.
Vous pouvez vous connecter soit par facebook ou directement sur le site


fb logo


Inconnue
Et pourquoi ils ne viendraient pas puisque la dernière fois ils n'ont pas payé les dégâts et en + ils ont eu droit au ptit déj offert par notre mairesse avec nos taxes et autres impôts de notre chère commune de Nouméa. En gros ils ont eu le beurre, l'argent du beurre, la vache et même la fermière...
Inconnue
Et pourquoi ils ne viendraient pas puisque la dernière fois ils n'ont pas payé les dégâts et en + ils ont eu droit au ptit déj offert par notre mairesse avec nos taxes et autres impôts de notre chère commune de Nouméa. En gros ils ont eu le beurre, l'argent du beurre, la vache et même la fermière...
Lucienne Navillot
et si pour changer un peu les rouleurs bloquaient en brousse comme çà ils n'auraient pas besoin de se déplacer et ils pourraient faire des économies de carburant et ainsi ils emmerderaient moins les nouméens qui n'ont rien à voir avec leurs problèmes de trésorerie et leur façon de gérer leur entreprise
Patricia Jamey
Oh il ne faut pas embêter les gens huppés de Nouméa. ...... pauvre dame...... tu sais ce qu' elle te dit la Brousse
Lucienne Navillot
pauvre broussard je ne suis pas du tout une dame huppée de nouméa, pauvre et âgée oui, qui vit dans un hlm avec une petite retraite et le dernier blocage des rouleurs ne m'a pas permis pendant quelques jours de toucher ma retraite car les banques étaient fermées et je n'avais que du pain et des sardines à manger, et tout çà à cause de qui des rouleurs qui malgré tout touchent un minium de 1.500.000 F par mois, ce n'est pas le gouvernement le hautsaire et toute la clique de politiques qui ont été touchés par le blocage mais les petites gens
David Rachelski
Lucienne Navillot Ne vous justifiez pas, laissez les gens méprisants médire ma p'tite dame :)
Patricia Jamey
Parce que vous croyez que nous n'avons pas été affecté pendant le blocage plus d'approvisionnement en produits frais plus de carburant et j'en passe alors ne dites pas de bloquer la Brousse on a autant subi que Nouméa. ....
Laurence Ratayzyk
merci pour la brousse ce n'est pas sympa on n'y est pour rien non plus et même si je vis en brousse je ne suis pas une nantie, j'ai aussi une petite retraite et on a subi aussi le dernier blocage , pas d'approvisionnement et la RT1 était aussi bloquée à tous les villages donc on a subi aussi
Laurence Egéa
Ce n'est pas plus à la brousse de payer que sur Nouméa c'est au gouvernement qu'il faut s'en prendre directement, on est tous dans la même merde à Nouméa comme en brousse, c'est une solidarité qu'il faut mettre en avant et pas lancer la balle à d'autres qui sont dans le même cas...
Thierry Mangin
Oups ! https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10204324221425114&set=a.4792420267865.1073741876.1816664065&type=3&theater
Melissa Gautron
Biensur que non chère madame ce sont nos impôts qui vont rembourser toute la casse...
Annie Mitton
La casse a-t-elle été remboursée ?

Retour en haut