Inscription
Connexion
fb
Mot de passe oublié
Icone Menu
600 millions pour le nickel.
16 mars 2016
4
28

Le conseil d’administration du Fonds Nickel qui s’est tenu hier après midi, a tranché sur l'utilisation du fond nickel qui doit permettre de soutenir les entreprises du secteur de moins de 500 salariés et leurs sous-traitants (rouleurs, sondeurs, foreurs, laboratoires ou encore bureaux d’études) par une prise en charges des cotisations patronales et des travaux de curage. 


Ses membres ont établi le budget prévisionnel à 600 millions par an.
Une somme qui, selon le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, devrait permettre de sauvegarder 400 emplois.

Il se répartit pour 330 millions en travaux de curage et pour 270 millions en prise en charge des cotisations patronales.

Des cotisations sociales qui seront prises en charge, suivant les cas, de 33 à 90 %.

 

fond-nickel


COMMENTAIRES



Si vous désirez laisser un commentaire depuis le site, vous devez être connecter sur le site.
Vous pouvez vous connecter soit par facebook ou directement sur le site


fb logo


Jean Gab
Toujours les mêmes voyous
Colin Masse
bizzare quand tout vas bien le secteur minier ne paye presque pas de taxe et pourtant quand sa vas pas le contribuable doit mettre la main a la poche pour sauver nos pauvre société minière sans le sous ....
Alex Bargibant
C'est peau de balle 600 millions, quand tu vois qu'il suffit d'envoyer une poignée de pingouins à Paris au comité des signataires pour que déjà la facture tape les 100 millions ...
Yannick Gentet
Malheureusement ce pansement économique ne soignera pas la gangrène. Mettre la main à la poche quand une économie est en grande difficulté et que son avenir est si sombre va contre toutes les règles. Si la crise perdure la chute sera inévitable pour toutes ses petites entreprises qui n'auront que leurs yeux pour pleurer.
Yann Ick
Malheureusement ce pansement économique ne soignera pas la gangrène. Mettre la main à la poche quand une économie est en grande difficulté et que son avenir est si sombre va contre toutes les règles. Si la crise perdure la chute sera inévitable pour toutes ses petites entreprises qui n'auront que leurs yeux pour pleurer.

Retour en haut