My taylor is not rich.

 

 

La Direction de l'Enseignement de la Nouvelle Calédonie, aurait décidé de supprimer une subvention de 17 Millions destinée aux locuteurs anglophones qui interviennent dans les classes bilingues.

Témoignage d’une maman révoltée :

« Il y a 5 écoles publiques bilingues (maternelles et primaires sur Nouméa et le grand Nouméa) Surleau, Païta sud, Dorbritz, Groupe scolaire de Robinson et Galinié.

Ces écoles sont en fonction depuis plusieurs années (5 ans). Les instituteurs ont pour beaucoup reçu une formation spécifique (1 an d'étude en Nouvelle Zélande, ou Australie). Ces écoles sont très demandées évidemment, et beaucoup nous les envient

Nos enfants sont imprégnés de la langue anglaise dès 3 ans et vue la situation géographique de notre pays, on imagine bien quel avantage cela leur apporte.

Pour aider les équipes enseignantes, des locutrices anglophones officient dans ces écoles offrant une aide précieuse à l'enseignement de la langue par des jeux, animations, une approche différente de l'enseignement traditionnel.
Les locutrices étaient au nombre de 12 en 2014, 7 en 2015.

Nous avons appris hier soir qu'aucune ne seraient reconduites l'année prochaine !

La raison ? Les restrictions budgétaires pour le Budget Primitif 2016. Pourtant le cout annuel de ces locutrices avoisine les 17 millions de francs ! une somme dérisoire au regard du budget annuel de la NC."

 

Un courrier adressé à Monsieur le Président du gouvernement, à Monsieur le Président de la Province Sud, à Madame la député-Maire de Nouméa, a été envoyé dans l'urgence...

 

 

 

COMMENTAIRES



Sigrid Chatelot 1 Année 10J 13h 13min

Ya une faute au tableau!

Jean-Philippe Tarmak Rouchon 1 Année 10J 13h 48min

Ce qu'il faut savoir c'est qu'il y a deux types de classes bilingues: celles où c'est l'enseignant qui enseigne dans les deux langues (enseigner les maths parfois en français, parfois en anglais par exemple), et celles où l'enseignant fait tout en français et où on embauche en plus des intervenants pour enseigner en anglais. Les instituteurs et pe qui sont partis neuf mois en nouvelle Zélande sont censés pouvoir entrer dans le premier dispositif (enseigner dans les deux langues), tout simplement pour qu'il gardent la maîtrise de leurs outils de pilotage de la classe. Je pense que la DENC, qui les a envoyé se former, attend cela, et pouvoir supprimer le budget alloué aux intervenants.

Mar Whalley 1 Année 11J 4h 11min

An English teacher never wrote ,there is clouds.

Opus Verde 1 Année 11J 10h 2min

Bonne idée, supprimer des postes de capes d'anglais et doter le primaire...à un moment faut faire des choix entre le beurre et l'argent....

Agathe Bourgois 1 Année 11J 13h 3min

Les APE ne pourraient - elles aider les écoles en prenant en charge certaines locutrices , comme cela se faisait jadis ?

Sandy Quilici 1 Année 11J 14h 50min

Je confirme. Et il n'y a pas qu'un seul courrier qui a été envoyé à ce sujet. Pour les rageux avec leurs déclarations à l'emporte-pièces concernant les écoles bilingues de la Province Sud : sachez que ce dispositif qui profite à des centaines d'écoliers est une véritable réussite. Les matières telles que le français et les maths ne sont pas mises de côté. Seulement, s'il faut faire des coupes dans le budget, alors qu'on coupe d'abord au niveau du confort indécent de certains élus, et autres futilités, avant de couper au niveau de l'éducation. La santé et l'éducation sont des domaines qui ne devraient pas être touchés.

Magali Julietta 1 Année 11J 15h 12min

Si seulement il n'y avait que ça concernant l'éducation... ils recrutaient 40 professeurs des écoles cette année pour le concours du CRPE, 17 ont été admissibles sur une centaine de candidats. Certains (malgré l'échec) ont voulu retenter le concours, et donc se représenter à l'ESPE, hé ben non, ah puis si, vous savez pourquoi? Parce que l'ESPE voulait avoir plus d'heures, afin de mieux préparer les élèves au concours. Qui dit plus d'heures dit plus de dépenses. Mais on a mis les redoublants sur le banc de touche puisque les responsables de l'ESPE n'étaient pas sûrs de recevoir les fonds nécessaire de la part du gouvernement. Puis si. L'éducation coule, que ce soit pour les gens qui s'y forment, ou pour les gens qui forment, mais chut, faut rien dire....

Yves Le Goff 1 Année 11J 15h 25min

Mais les enseignants qui ont eu le droit à 1 an de vacances en NZ (je ne pense pas que les études ont dû être trop difficiles vu qu'ils étaient déjà au moins bac+3, puisqu'instits, et que la finalité était de pouvoir enseigner en anglais (il y en a qui enseignent l'anglais avec une courte formation voire même un agrément...), que font-ils ? Quand ailleurs il y a des classes chargées, avec des élèves en difficultés qu'on aide peu car le réseau d'aide fond au soleil, on veut avoir des locuteurs bilingues de 4 ou 9 ans !

Audrey Cayon Schmitt 1 Année 11J 15h 25min

Ces classes là aussi sont surchargées, d'où la nécessité d'avoir des locutrices pour suppléer les instits. Quant aux vacances d'un an en NZ , encore une fois qqun qui parle sans connaître le sujet !

Yves Le Goff 1 Année 11J 15h 25min

Il y a des fois 3 personnes qui interviennent dans les classes de Robinson : 1 adulte pour 8 contre 1 pour 29 ou 30 ailleurs et tu parles de classe surchargée...

Vinouche Nouméa 1 Année 11J 15h 42min

Florence c combien que tu veux deja ? Lol

Joaquim Chung 1 Année 11J 16h 7min

Bon on va pas se leurrer c'est pas Cambridge ou oxford hein ... qui ici à appris l'anglais à l'école primaire? Pas beaucoup ... je suis d'accord que l'apprentissage d'une langue à cette âge c'est bien plus facile mais bon c'est pas impossible d'apprendre à partir du collège (comme la plupart des jeunes de ma génération ont fait) et on s'en sort plus ou moins bien... Après l'éducation en nc ça a toujours été un peu délaissée (il y a qu'à voir la seule, l'unique université de nc qui propose 3 formations à tout peter) je vois pas trop ce qu'il y a de choquant, ça fait des décennies que c'est comme ça.

Mnq Tournier 1 Année 11J 16h 7min

" les 3 formations à tout péter": faudrait se renseigner, ou y prendre des cours avant d'écrire n'importe quoi!

Francis Modéran 1 Année 11J 16h 37min

Franchement, cette coupe là.... Plus de locutrices rémunérées en écoles bilingues que d'assistants de langue anglaise en lycées! Un petit " rééquilibrage " s'impose peut être...appelé aussi " retour au raisonnable.... Pour que l'Ecole reste publique, laïque, équitable.

Fred Decourt 1 Année 11J 16h 56min

Et pourtant de l'argent il y en a, si on regarde bien... https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1692826104293394&id=1453072551602085&hc_location=ufi

Stewart Robertson 1 Année 11J 17h 18min

FUCKIN ARSEHOLES

Bruno Laboureau 1 Année 11J 17h 20min

Sans juger sur le fond, il faut bien trouver du fric pour compenser déjà les 5 millions de Mme Cornaille !!! et d'autres !

Stello Gravina 1 Année 11J 17h 20min

C'est pas 10

Elza Mclaughlin 1 Année 11J 17h 28min

Plus d'intervenants pour les langues vernaculaires aussi? Si on arrete l'un faut logiquement arreter l'autre

Nitescence de la Pampa 1 Année 11J 17h 35min

ça fait si longtemps qu'il suffisait de claquer des doigts,de s'encarter où de faire la danse du ventre pour obtenir à foison des subventions de çi de là....Finita la comedia...on retombe sur terre!

Fred Decourt 1 Année 11J 17h 35min

T'as qu'à croire. L'arrosage continue, ailleurs...

Fred Decourt 1 Année 11J 17h 35min

"Dans le même temps le projet de BP 2016 mentionne une subvention de 15 millions pour un voyage d'un groupe de femmes de Saint-Louis à la Martinique, afin .....d'étudier les similitudes entre le Tayo (dialecte de la Tribu de Saint Louis parlé par 2000 personnes) et le Créole."

Bernie EpOk 1 Année 11J 17h 35min

il serait intéressant de savoir combien de millions sont dépensés par an dans ce genre de sorties culturelles ... et autres !

Veneole Veneole 1 Année 11J 17h 35min

Fred Decourt Ce sont simplement les bénéficiaires qui changent . Pendant qu'on y est, qu'on en revienne aux fondamentaux à l'école primaire: lire, écrire, compter . Les enseignants en seraient pour la plupart râvis, au lieu de s'éparpiller dans des domaines parfaitement inutiles et le niveau de nos élèves n'en serait que meilleur Pas besoin d'aller chercher plus loin les causes de l'échec et de l'évaporation scolaires

Fred Decourt 1 Année 11J 17h 35min

Aucun souci avec cela, bien au contraire. Cependant je ne suis pas certain qu'il faille considérer la sensibilisation dès le plus jeune âge à la première langue du Pacifique comme un "domaine parfaitement inutile".

Veneole Veneole 1 Année 11J 17h 35min

Bien d'accord avec vous . Ce n'est pas de l'enseignement de l'anglais dont je parlais

Nitescence de la Pampa 1 Année 11J 17h 37min

Et les profs d'anglais? ça suffit pas? des classes bilingues français anglais il y en a pour tous sur tout le territoire? On les trouve où les sous maintenant qu'on est dans la mouise? Faut que,ya ka,ça m'est du! C'est qui notre jeunesse, quelques uns qui ont du bol d'être dans des classes avec des profs capétiens où tout les autres?

Audrey Cayon Schmitt 1 Année 11J 17h 37min

Non il n'y en a malheureusement pas pour tout le monde. Mais ces écoles étaient des écoles pilotes, et le projet devait s'étendre. Toutes ces écoles ne sont pas sur Nouméa. Il ne faut pas croire qu'elles se trouvent toutes dans les beaux quartiers huppés. Mieux vaut se renseigner avant de critiquer...

Veneole Veneole 1 Année 11J 17h 41min

Il vaut mieux engraisser les petits copains ! Rien a foutre de notre jeunesse !

Jean-Michel Jaeger 1 Année 11J 17h 59min

ça y est les coupes sombres commencent...et ce n'est que le début !!!!
Critères de publication
Copyright Radiococotier 2010-2016 ©
Mentions légales