Victimes et violences, un combat renouvelé

Dernièrement nous étions informés de l’ouverture d’une structure dédiée aux victimes de violences. J'ai donc décidé cette semaine, de tenter un discours optimiste, en nous accordant une touche d’esprit critique…

 

Une belle annonce …

Pas besoin d’attendre cette fameuse « journée de la femme » un soupçon galvaudée pour tenter de parler de tous les drames humains qui semblent impacter la gente féminine.

Je me refuse à tout extrémisme et j’entends que les hommes peuvent aussi souffrir de violence en milieu intrafamiliale. Mais aujourd’hui je me réfère à notre titre de champion de France de la violence envers les femmes.

J’ai l’impression d’enfoncer des portes ouvertes ou de répéter ce que certains d’entre nous savent déjà. Mais hélas, ceux qui devraient imprimer personnellement ces principes ne se soucient guère de ce que nous écrivons ou crions haut et fort. Advienne que pourra, une couche supplémentaire c’est toujours ça de pris !

 

L’existant

Bien sûr, le Caillou a pris conscience depuis de nombreuses années de ce fléau des violences intrafamiliales. Avant l’ouverture de cette nouvelle structure, bon nombre de services, d’associations et d’acteurs intervenaient au près de ce public en grande souffrance et difficulté.

C’est certainement au croisement de leurs expériences de terrain et de l’inspiration de modèles métropolitains que ce beau projet émerge du côté du Medipôle. L’hôpital avec sa « jolie » dotation va pouvoir embaucher des professionnels aguerris et formés afin d’être au plus proche des souffrances et des peurs à traiter !?

L’idée est bonne. Il s’agit de mutualiser en un seul lieu tous les pans que couvre la problématique des violences intrafamiliales*. 

 

Tout le territoire ?

Un doute cependant subsiste, est ce que cette structure enracinée au Medipôle va pouvoir véritablement changer la donne pour toutes celles qui galèrent dans la peur et le silence à l’autre bout du pays ? Nous attendons avec impatience que ce soit le cas !

 

Ces violences privées sont l’affaire de tous

Ces violences sont presque ancestrales, mais cela ne fait que peu de temps, à l’échelle de l’histoire de l’Humanité (c’est un peu pompeux mais vrai !) qu'elles sont considérées socialement intolérables.

Quelques soient les moyens que nous mettrons en place pour accompagner et « sauver » si elles  l’acceptent les victimes, il nous faudra revoir nos modes de relation et de communication.

L’autre n’est pas un objet ni un moyen ! La violence qui se reproduit dans le milieu familial n’est que le pendant d’une violence ordinaire omniprésente, dans le monde que nous créons ensemble, tous les jours.

Je vous remercie donc d’avance de manifester votre désaccord avec ces quelques mots de mon cru, de façon critique et incisive mais sans violence !

Bonne fin de semaine à tous

 

Pascaline 

 

*Extrait de l’article du gouvernement concernant une structure dédiée aux victimes de violences.

« Accueillir en première intention des victimes de violences physiques, psychologiques ou d'agression sexuelle: offrir un accueil et un accompagnement pluridisciplinaire au plus près de l’événement traumatique ; encourager les procédures judiciaires ;
orienter les victimes et assurer le relais avec les partenaires et organismes dédiés à l'aide aux victimes (interlocuteurs privilégiés du dispositif) ; repérer des situations de violence ; dispenser des conseils juridiques aux victimes ; assurer l’observation statistique et scientifique du phénomène de violence. »

COMMENTAIRES



8J 20h 30min

C'est une nouvelle voie qui s'ouvre pour les victimes, puisse t elle s'entendre au Nord et aux Iles

9J 4h 20min

Les femmes battues méritent cette structure.- J"AI bien dit TOUTES"-
Critères de publication
Copyright Radiococotier 2010-2016 ©
Mentions légales