Sound of Sea ou le SOS de l’Océan !

Surpêche, rites, prises annexes vident nos océans et d'après les Nations-Unis, il n'y aura plus de poissons en 2048.
L'ONG Sea Shepherd a lancé une campagne vidéo de sensibilisation pour inciter les citoyens à changer leurs habitudes de consommation de produits de la mer. 

« Sound of Sea » ou le SOS de l'Océan est un son sous-marin diffusé début avril au large de La Rochelle à l'initiative de l'ONG Sea Shepherd. Le cri d'un océan qui a mal, dont les animaux sont traqués et tués, plus qu'il ne le faut. Relayée par l'apnéiste français Guillaume Néry sur les réseaux sociaux la vidéo est devenue rapidement viral.

 

L'origine de « Sound Of Sea »

Pour réaliser ce cri de détresse, l'ONG a mixé 30 sons existants d'animaux agonisants : une baleine harponnée dans l'Océan Arctique, des baleines pilotes traquées sur les iles Féroé, des dauphins pris dans les mailles d'un pécheur, l'agitation frénétique des bancs de poissons agglutinés dans les filets des chalutiers.

Des mammifères marins et poissons sont chassés et tués en masse, presque dans l'indifférence générale. 

« En 6 semaines, entre janvier et mars 2019, 1 100 dauphins ont été trouvés échoués sur les côtes françaises, dont beaucoup seraient victime de la pêche » indique l'ONG.

Ces sons ont été triés avant d'être amplifiés, travaillés et juxtaposés, donnant vie à un son unique.

 

Une balise spécialement développée

Le son a été émis depuis une balise sphérique plongée dans l'océan, au large de La Rochelle. Cette dernière a été spécialement conçue et fabriquée par une équipe d'océanographes et d'ingénieurs.

Cette bulle pouvant diffuser le cri de détresse de l'océan, sans nuire à l'écosystème environnant, a seulement été immergée quelques heures, le temps de filmer l'opération.

 

Changer les habitudes alimentaires

Aujourd'hui, les actions proposées par le gouvernement sont trop lentes à mettre en place. Alors l'ONG a décidé de sensibiliser les citoyens à changer leurs habitudes alimentaires.

 

« Il est urgent de réduire la consommation de poissons. Les Nations-Unis estiment qu'en 2048, les océans seront vidés de leur poisson, en raison de la surpêche. Il est temps d'agir avec des actions concrètes menées par chacun d'entre nous : nous devons tous repenser notre manière de (dé) consommer l'océan. »

 

COMMENTAIRES



12J 10h 53min

Mangé des insectes...????

12J 15h 29min

À votre avis pour sauver la terre que faut-il supprimer ?

13J 4h 6min

Le grand Alain Bombard et bien d'autres personnages de leur époque alertaient déjà sur la trahison récente des Hommes envers la Mer, dont la dégradation par les activités humaines a commencé avec la Révolution Industrielle et qui s'est amplifiée au XXè siècle jusqu'à littéralement s'emballer depuis quelques décennies, avec l'industrialisation de la pêche et l'arrivée de la pollution chimique, agricole, nucléaire et industrielle dans les océans. Malheureusement nous sommes trop cons, trop amnésiques et trop attirés par l'argent pour un jour vraiment comprendre qu'on est en train de se tuer à petit feu...

13J 4h 49min

Pour avoir passé 4 jours dans la Baie Nord il y a des années, là ou la baleine qui à fini vivante et bouffée par les sharcks accrochée au pic de Prony pour qu'un photographe fasse un beau reportage sur l'agonie qui à même fini avec un prix international (à vomir), nous l'avons entendu crier à l'aide, sans pouvoir rien faire, on a essayé avec une annexe de la conduire ailleurs, se disant bêtement qu'elle allait peut être nous suivre...... après ça, pas sauvable ok... on avait les moyens de faire venir une balle d'australie et on aurait mit fin au cauchemar..... mais non.... on laisse agoniser... c'est mieux, on peut faire du fric dessus..... si je n'avais pas été dans cette baie, si ne n'avais pas approché cette jeune baleine, peut être que je continuerais à m'en foutre.... mais je ne peux plus mettre la tête dans le sable après cette expérience.... mon fils qui était petit s'en souvient encore........!!!!!!! et moi je continue à être en colère.......
Critères de publication
Copyright Radiococotier 2010-2016 ©
Mentions légales