Partagé car utile !

Le Pôle d'aide aux victimes d'agressions ou quand police nationale ne rime pas seulement avec répression.
Les victimes ne sont pas seules, elles peuvent faire appel au Pôle d'aide aux victimes, une structure de la police nationale en activité depuis longtemps mais encore méconnue.

Sur place au commissariat central de Nouméa, un policier en civil et une intervenante sociale prêtent main forte à ceux qui ne savent pas vers qui se tourner.

En 2012, cette petite structure a aidé 360 victimes dont 78% de femmes et travaille en étroite collaboration avec de nombreuses associations.

...

Un reportage de Karine Arroyo et de Michel Bouilliez de NC 1ère.

COMMENTAIRES



Mooria Francois 4 Année 23J 16h 18min

LOL PAS DE SUITE

Rzmry Kndodnra 4 Année 23J 18h 35min

Anne, j'ai pensé à toi quand g vu le reportage par rapport oo job pour lequel tu as postulé... Je me suis demandé si ct sa...

Greg Mdc 4 Année 7h 52min

Et sinon ils sont pas doué pour le masquage des victimes...

Jeff Kermit 4 Année 8h 54min

Reste à savoir si les agressions par les incivilités quotidiennes de passants dans sa rue, y compris les insultes stressantes pour les habitants de la rue d'un quartier ... peuvent être prises en compte par le Pôle aux victimes !

FC Plt 4 Année 13h 9min

pouffffffff sa depend des victimes alors !!!!!

Jeff Kermit 4 Année 13h 9min

Effectivement, les victimes d'agressions ( v.a.) continuelles par les passants dans certaines rues de Nouméa ne sont probablement pas considérées comme victimes d'agressions ( v.a.) par le Pôle aux victimes d'agressions (Pôle aux v.a.). Car je pense qu'il y a les v.a. dont on veut bien considérer comme v.a. et les v.a. dont la police n'en a rien à faire ! Bien que ces agressions soient traumatisantes, c'est malheureusement à vous de décider si vous devez remplacer la police dans ces cas là ! Et là ... où sont les limites autorisées si la police ne veut pas s'occuper de ces v.a. ?
Critères de publication
Copyright Radiococotier 2010-2016 ©
Mentions légales