La lunch box veut s’inviter à la cantine.

Las des aléas de la cantine, retards ou absences de livraison des repas, menus selon certains non équilibrés, pas assez ou trop copieux, trop salés ou trop sucrés, servis trop tôt ou trop tard, les parents des écoles publiques primaires et maternelles de Nouméa désirent prendre en charge les repas de leurs enfants et lancent une pétition.

 

« Suite aux problèmes récurrents rencontrés avec le prestataire de la restauration scolaire, nous souhaitons pouvoir prendre en charge le repas de nos enfants. La cantine ne serait plus la seule solution.
Les repas de la cantine scolaire sont équilibrés à la semaine. Cette disposition ne satisfait pas tout le monde.
Chaque enfant viendra avec sa mini glacière marquée à son nom. Il suffit juste de prévoir une salle ou seront déposées les lunch box. Au moment du repas il y aura ceux qui prennent le plateau de la cantine et ceux qui vont chercher leur lunch box.
Le système de lunch box fonctionne très bien dans les écoles anglo-saxonnes et ici même dans notre école internationale. »

 

Signez la pétition

 

Grande fratrie ou petit budget la cantine scolaire peut très vite couter cher .

Le système en place dans les pays anglo-saxons commence à trouver sa place en France.

L'expérience menée dans certaines communes de l’Orne ou à Lisieux a rencontré un vrai succès.
Depuis sa mise en place  « On a environ 450 lunch boxes par mois sur 1 000 repas servis à la cantine. Soit 50 à 60 élèves de plus qui mangent quotidiennement un repas chaud pour 2 euros (240 F CFP) : le prix du pain, de la vaisselle et du service), contre environ 5,50 € (660 CFP) pour le menu du self.»

Critères de publication
Copyright Radiococotier 2010-2016 ©
Mentions légales