Les algues vertes sur la plage de Poe interpellent et inquiètent.

Depuis quelques jours, la prolifération d’algues vertes qui affecte le lagon de Poé est à l’origine de dépôts importants sur la plage, entre le creek salé et la faille aux requins. 
Outre la gêne occasionnée et les odeurs nauséabondes, beaucoup s'interrogent sur l'origine et la nocivité de ces dépôts et les avis divergent. 

 

« Les rejets d'eaux usées mal épurées du 5 étoiles seraient à l'origine de cette prolifération algale »

Pour Martine Cornaille, de l'Association Ensemble pour la Planète :

 

« La vue n'est pas mal mais l'odeur est sans pareille ! A noter que les installations de la Mutuelle des fonctionnaires comprenant une station d'épuration moderne et bien dimensionnée ne provoquent pas de tels "désordres"... (photo témoin).
Qui veut développer le tourisme à Bourail ? Les mêmes que ceux que nous incriminons: PROMOSUD qui a validé une station d'épuration sous-dimensionnée pour le projet Shératon et la province Sud qui se désintéresse des "performances" de ladite STEP... »

 

 

 

Sans danger pour la population et non toxique répond la Province Sud 

« Il semble s’agir d’algues du genre Cladophora, qui sont naturellement présentes dans le milieu mais qui ne peuvent proliférer qu’en présence d’une pollution organique ou minérale. La Nouvelle-Calédonie a déjà connu ces dernières années des phénomènes comparables, qui ont notamment touché la baie de Sainte-Marie, l’Anse-Vata et la Baie des Citrons. Ces algues ne présentent aucun caractère toxique et sont sans danger pour la population.

La recherche des causes de cette prolifération nécessitera des investigations qu’a engagées la province Sud, en lien avec des organismes scientifiques. Il apparaît d’ores et déjà que la source de pollution n’est sans doute pas unique et localisée devant la zone de dépôt, mais qu’il y a plutôt lieu de la rechercher à l’échelle du lagon de Poé-Deva et jusqu’à l’embouchure de la Nera.
En effet, aucune activité ni aucun ouvrage de la zone, pris isolément, ne saurait émettre à lui seul les quantités de nutriments nécessaires à la formation d’un phénomène d’une telle ampleur.

 La province Sud engagera, à partir de demain et en fonction des marées, le nettoyage des plages impactées. »

 

Les habitants inquiets avouent de leur coté n'avoir jamais vu ça !

Critères de publication
Copyright Radiococotier 2010-2016 ©
Mentions légales