Partager pour aller plus loin.

À vélo, en bus, à pied et pourquoi pas en trottinette ou en hoverboard... du 18 au 23 septembre, la semaine de la mobilité invite les Calédoniens à penser différemment leurs déplacements. Une opération à destination du grand public sur le thème « la mobilité propre, partagée et intelligente » et un slogan « Partager pour aller plus loin »

Transports en modes doux (marche à pied, vélo, rollers…), transports en commun, mais aussi optimisation de l’utilisation de la voiture (covoiturage,  écoconduite…) entrent dans la définition de l’écomobilité.  

 

La journée du transport public, une alternative au tout automobile

Le Syndicat Mixte des Transports Urbains du Grand Nouméa (SMTU), en collaboration avec  l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) a ainsi mis en place une journée de promotion de la mobilité alternative au tout-automobile.
Rendez vous mercredi 20 septembre 2017 sur la place de la Marne

1. Le rôle des transports publics et des acteurs de la mobilité calédonienne 

Si la mobilité correspond à la capacité de choisir un mode de déplacement pour se rendre d’un point A à un point B, il y autant de pratiques de mobilité que de personnes ! Il s’agit en Nouvelle-Calédonie, comme ailleurs, de répondre au mieux à la demande.

L’écomobilité consiste à développer et gérer des modes de déplacement plus respectueux de l’environnement, sûrs, sains et accessibles à tous, comme les transports alternatifs à la voiture individuelle (marche à pied, vélos, transports en commun...) et l’optimisation de l’utilisation de la voiture individuelle (autopartage, covoiturage, éco-conduite...) et des transports de marchandises (mutualisation logistique, éco-conduite...).

2. Une journée ponctuée d'animations

Un programme d’animation ponctuera la journée avec des stands de restauration, des jeux et concours seront aussi proposés pour gagner des lots ou des cadeaux (place de cinémas, goodies...).

Actvités gratuites : kart, skate et overboard électriques, quizz, etc... Mais aussi des spectacles : patinage, et des concerts...

 

La plateforme aéroportuaire de Nouméa/Tontouta

De son coté, la CCI propose, aux salariés et usagers de la plateforme aéroportuaire de Nouméa-La Tontouta, deux actions de sensibilisation aux moyens de déplacement alternatifs à la voiture individuelle.

1. Découvertes de moyens de transport alternatifs

A destination des salariés et usagers de la plateforme aéroportuaire les gyropodes, des vélos électriques seront mis à disposition sur le  parvis de l’aéroport Nouméa-La Tontouta

2. Sensibilisation au covoiturage

Tout au long de cette semaine, les salariés de l’aéroport sont invités à covoiturer sur leurs trajets domicile-travail.
Au total, 800 personnes (issues de douze établissements) sont concernées par l’appel à participation à cette action de covoiturage.
Les objectifs : réduire le stress, la fatigue, les risques d’accidents liés aux déplacements (en particulier sur la route très accidentogène du col de la Pirogue), mais également minimiser les budgets de déplacement.

 

La province Nord

Deux évènements importants sont également organisés.  A l’école de Téari à Koohnê (Koné)et  à la ferme solaire de Kawéwath (Témala) où une visite est organisée Evenements semaine-eco-mobilite

 

COMMENTAIRES



Maohi Malardé 4J 16h 51min

Sortez les chevaux on verra ce que diront les autorités

Tina Nardoux 5J 1h 57min

La bicyclette ça craint ! Même sur les soi-disant pistes cyclables, vaut mieux éviter, beaucoup d'accidents

Mika Manbo 6J

Mdr...il ya des morceaux de route eparpilles il ya aucune logique de debut et fin..faut faire des voies de velo au lieu se leur neobus qui sert a rien...

Sophie Fessard 6J 3h 11min

Pouvoir mettre son vélo sur le bus (çà existe) serais une bonne manière d’allier plusieurs mode de transport. Car tout en bus ou tt en vélo reste compliqué!

Marianne Bnz 6J 4h 59min

Les élus vont tester aussi?? Avec toutes les côtes qu'il y a?? Il y a des douches partout pour ne pas asphyxier les collègues? Beau projet mais..non réfléchi

Martine Tatiana Folcher 6J 21h 45min

Je salue cette initiative. Mais je rejoins aussi Boris Race car effectivement, c'est tout un ensemble à prévoir avant de mettre les gens sur ces routes dangereuses et pas équipées. Le vélo ça peut vite devenir mortel quand les infrastructures ne sont pas à la hauteur :-(

Jacquier Yves 6J 23h 23min

C'est une heureuse tendance mondiale. Le vélo à privilégier en ville comme dans les villages de Brousse où malheureusement il n'y a pas de pistes cyclables.

Tina Nardoux 6J 23h 23min

et les piétons sur les pistes cyclables ? Il y en a un qui zigzaguait su la piste de Pierre Vernier, il a fait un brusque écart, suis violemment tombée = fracture, deux mois immobilisée. Ici, aucun civisme. Et je ne suis pas un cas isolé me racontaient les infirmiers. Je vais oublier le vélo définitivement

Jacquier Yves 6J 23h 23min

C'est triste,j'espère que depuis cet accident et la convalescence vous avez récupéré. Il ne faut pas céder. Chacun a des obligations sur la route qui est un espace de partage...et il y a les espaces protégés dans certains quartiers...on voit aussi des groupes de cyclistes qui se payent la conversation sur toute la largeur de la route..

Nady Bontemps 7J 4h 22min

Oui c'est bien. Mais avec vos alcoolos c'est risqué non ?

Boris Race 7J 7h 28min

Rivière-salée/centre ville à bicycletteuu c'est pas évident avec les chantiers neobus, peu de couloir pour cycle (s'insérer dans la circulation c'est la roulette russe..) et les températures remontent tel une danse sur du zouk love. Malheureusement la mobilité propre c'est aussi des crèches sur le lieux de travail, les horaires des scolaires à revoir, l'aménagement des horaires de travail, etc. Sécuriser les trajets aussi le soir tombant. Bref tout est lié mais c'est le premier pas qui compte. C'est positif.

Pinot Marc 7J 7h 28min

Teste quartier latin - anse vata à vélo ce n'est plus la roulette Russe, c'est mission impossible !

Marianne Bnz 7J 7h 28min

Entièrement d'accord. Bon je rajouterai les côtes. A croire que ce projet arrive tout droit de 22 000.

Tina Nardoux 7J 7h 28min

et même la piste de Pierre Vernier. Un piéton (ivre?) sur la piste m'a heurtée = fracture, deux mois immobilisée. Je vais vendre mon vélo

Pinot Marc 7J 8h 59min

Pour ma part j'ai déménagé de Païta à Nouméa, résultat des courses : 120.000 f d'essence d'économisés sur un an, je marche à pied jusqu'au travail, ma voiture souffre moins et moi je me maintiens en forme :p !
Critères de publication
Copyright Radiococotier 2010-2016 ©
Mentions légales