La route de Saint-Louis est réouverte, mais…

« Peur » « Liberté » « Colère » sont sans aucun doute les mots les plus utilisés sur les réseaux sociaux ces derniers jours.

Des milliers de Mont-doriens sont depuis de nombreux mois privés de liberté, privés d'une vie ordinaire qui consiste à circuler, à aller travailler, à faire du shopping, à sortir avec des amis ou encore retrouver de la famille, bref à se sentir libre. 

Certains veulent témoigner de leur quotidien et nous leur ouvrons les pages de Radio Cocotier avec plaisir.

 

Citoyen du Mont-Dore

« Je suis Citoyen Mont-Dorien du sud depuis 10 ans.
8 ans de bonheur malgré quelques pierres lancées parfois la nuit ou quelques blocages pour divers prétextes (pollution, politique, emploi...) le monde n’est pas parfait, et je pouvais supporter jusque-là ces petits accrocs.
Le prix du soleil peut-être ou celui de partager les merveilles de cette ile.
Mais depuis 2 ans on s’enfonce chaque jour un peu plus !

La roue qui tourne a pris une vitesse qui fait peur même aux plus courageux.

Les pierres sont devenues des pavés, puis des cartouches et maintenant des balles, ciblées sur les gendarmes durant un temps mais aujourd’hui elles visent tout véhicule qui traverse st louis, civil, militaire, ambulance pompiers …..

Quand on réside dans le sud et que l’on a un emploi indépendant à Nouméa la vie est devenue un enfer !

Perte d’activité à répétition, weeks-end qui tombent à l’eau, perte de vie sociale sportive ou associative.

Traverser chaque matin et chaque soir, 6 jours sur 7, est devenu une épreuve, fermer les fenêtres entre Thabor et la coulée et ce quel que soit la situation puisque de toute façon depuis 2 ans, c’est le jour ou la nuit des fois furtif ou plus calme mais le danger toujours présent.

Les réseaux sociaux (que notre maire du Mont-Dore rendrait presque coupable ce matin à la radio) partagent certes beaucoup de faits mais quand on circule sur cette route 2 fois par jour sans autre choix on en connait chaque trou, chaque emplacement de voitures brulés, et chaque nouveau pavés découvert le matin témoigne de la nuit passée et depuis novembre 2016 il y a eu peu de nuit sans trace nouvelle. Et ça, monsieur le maire, personne le dit ! Nous au Mont-Dore sud, on le voit, on le vit.

On traverse au plus vite pour réduire son temps d’exposition aux projectiles, bien sûr que l’on a conscience de l’excès de vitesse mais c’est pour essayer de vivre simplement.

On surveille les attitudes des passants lors de cette traversée, l’éventuel contenu de leurs mains (pierre, armes, projectiles divers) et on reste prêt à réagir (coup de volant, demi-tour) enfin on vit l’instant présent la peur au ventre : peur d’en prendre une, peur d’en écraser un.

La perte d’activité met nos sociétés en péril. Notre moral est bas ou notre colère exacerbée.

Tous ces éléments mis bout à bout renforcent les tensions, et il faut un sacré self control pour passer du stress au sourire une fois au travail. Difficile aussi de trouver du repos le soir en songeant au lendemain.

Je ne suis pas pour la violence mais si l’état ne prend pas les choses en mains ce sera malheureusement notre destin, le commun ayant du plomb dans l’aile, et quand la souffrance de certain sera trop forte ils l’exprimeront.

Personne n’en sortira gagnant !

Monsieur l’Etat réveillez-vous avant que l’insomnie des calédoniens ne vous ébranle ! »

 

 

 

Sur les réseaux sociaux on peut lire la peur, celle qui vous prend au ventre et qui vous empêche d'accomplir même les choses les plus simples de la vie quotidienne...

 

Le salaire de la peur

 

 

Ces témoignages s'adressent bien entendu à nos dirigeants, ceux qui ont la lourde charge de prendre les grandes décisions ! On espère simplement qu'ils les liront...

COMMENTAIRES



Inconnue 4J 14h 29min

Pas concerné mais sommes de tout coeur avec vous. Les palabres successifs, voulus par nos chers dirigeants... n'ont fait qu'aggraver les évènements..Aucune décision ferme n'en est sortie..La racaille est toujours en liberté..et s'en régale...Certains "blablattent" à Paris, et toujours rien.. : Des milliers de mondoriens en subissent les conséquences en risquant leur vie matin et soir lorsqu'ils se rendent à leur travail ou tout simplement à un rendez-vous sur NOUMEA ou autre lieu.. Comment des hommes politiques, pas très dignes de ce nom dans ce contexte, peuvent laisser pourrir une telle situation au péril de la vie de leurs concitoyens ??? Aberrant, impensable. On se croirait dans un pays non démocratique, même sous-développé... Et l'on prône la "liberté"," l'égalité", termes que l'ont ne peut plus appliquer aux habitants du Mont Dore Sud complètement pris en otage depuis des années ... Quant à la Fraternité : beaucoup l'ont oubliée !!! Nous voyons ce que vous subissez à cause d'une certaine lâcheté... Mais tout comme vous, lors des prochaines élections, nous n'oublierons pas lorsque nous mettrons le bulletin de vote dans l'urne COURAGE A VOUS TOUS ET SOYEZ EN CERTAINS : NOUS VOUS SOUTENONS.

Inconnue 4J 14h 29min

Pas concerné mais sommes de tout coeur avec vous. Les palabres successifs, voulus par nos chers dirigeants... n'ont fait qu'aggraver les évènements..Aucune décision ferme n'en est sortie..La racaille est toujours en liberté..et s'en régale...Certains "blablattent" à Paris, et toujours rien.. : Des milliers de mondoriens en subissent les conséquences en risquant leur vie matin et soir lorsqu'ils se rendent à leur travail ou tout simplement à un rendez-vous sur NOUMEA ou autre lieu.. Comment des hommes politiques, pas très dignes de ce nom dans ce contexte, peuvent laisser pourrir une telle situation au péril de la vie de leurs concitoyens ??? Aberrant, impensable. On se croirait dans un pays non démocratique, même sous-développé... Et l'on prône la "liberté"," l'égalité", termes que l'ont ne peut plus appliquer aux habitants du Mont Dore Sud complètement pris en otage depuis des années ... Quant à la Fraternité : beaucoup l'ont oubliée !!! Nous voyons ce que vous subissez à cause d'une certaine lâcheté... Mais tout comme vous, lors des prochaines élections, nous n'oublierons pas lorsque nous mettrons le bulletin de vote dans l'urne COURAGE A VOUS TOUS ET SOYEZ EN CERTAINS : NOUS VOUS SOUTENONS.
Critères de publication
Copyright Radiococotier 2010-2016 ©
Mentions légales