Interdire la junk food pour faire place aux produits bio.

Les autorités d’un groupement d’îles du Pacifique au Nord du Vanuatu souhaitent interdire l’importation de “junk food” pour se tourner exclusivement vers les produits locaux biologiques et la pêche.

Hamburgers, frites huileuses et poulets frits s’apprêtent à disparaître de la surface du Vanuatu. Dans le nord de l’archipel du Pacifique, la province de Torba souhaite imposer des restrictions sur l’importation de tous les produits alimentaires occidentaux assimilés à de la "junk food", pour se tourner uniquement vers les produits locaux biologiques et la pêche et ainsi valoriser une production nationale riche et biologique.

Torba est souvent décrite comme “la province perdue de Vanuatu”. Située dans le nord de l’archipel, cette région est composée de plusieurs îles vivant principalement du tourisme et de l’agriculture.

Interdiction d'importation de "malbouffe"

Ce groupement de territoires a décidé d’interdire l’importation de “malbouffe” à partir de début février,
“obligeant les établissements touristiques à ne servir que de la nourriture biologique ayant poussé localement”.

Première Province entièrement BIO

Il s’agit de la première étape vers 2020, date à laquelle Torba souhaite devenir “la première province entièrement bio de Vanuatu”, rapporte le Guardian. Au cours des deux années à venir, les dirigeants de la province doivent adopter une loi interdisant l’importation de toute nourriture étrangère. “Nous ne voulons pas des maladies liées à la junk food”

Luc Dini, en charge du tourisme dans la région, détaille les raisons de ces mesures :

« En ce moment, nous avons une arrivée de junk food qui vient de l’étranger. Nous sommes la province la plus isolée de Vanuatu, ce qui explique que jusqu’à maintenant notre état de santé était plutôt bon, et nous voulons continuer à rester en bonne santé.
Dans d’autres provinces, qui ont adopté le régime occidental, vous pouvez voir de jolies jeunes filles, mais quand elles sourient leurs dents sont pourries en raison du sucre qu’elles ont ingéré. Nous ne voulons pas que ça arrive ici et que les maladies liées à ce régime de junk food occidentale se développent.»

 

Le gouvernement central de Vanuatu serait également prêt à soutenir ce dispositif.

Plus d'infos

COMMENTAIRES



Brigitte Jocteur 23J 6h 16min

Super

Morgane Clement 23J 9h 13min

Tho Mas oui oui oui

Dan Iteroma 23J 10h 23min

c'est génial (y)

Chloe Libaude 23J 14h

C est pas demain que l'on verra ça en NC....

Corinne Mantaux 23J 14h

ce serait pourtant simple à mettre en oeuvre ! les matières premières sont là !

So Lui 23J 15h 59min

Bonne idée heureuse de cette initiative

Annick Bernier 23J 19h 15min

trés bonne initiative! à poursuivre dans tout le pacifique

Kévin Bouwels 2h 19min

Bonne initiative ! Le ressentit se fera rapidement dans les hôpitaux !

Jean Jojo Neporo 4h 25min

Bonne initiative.Bon pour la santé ..

Catherine Laby 5h 50min

bravo!!bonne initiative. pour les critiques , cela va permettre aux agriculteurs et pêcheurs du Vanuatu de vendre leurs produits, et je doute qu'ils mettent beaucoup de pesticides, vu le rapport entre ce qu'ils gagnent et le prix des pesticides

Christele Boscher 6h 12min

Ah oui! Bravo! C'est ça qu'il nous faut!!!

Nathalie Boullion 6h 47min

Les rayons vont être vides.....!

Floopy la Peluche 7h 17min

Super belle exemple a suivre pour la Calédonie

Ouloul Nêböö-ré Aemrs 8h 1min

Consommons local. Bio ou pas cest un autre debat

Ailsa Murphy 8h 16min

A savoir ausi 2017 est l'année proposé pour l'étiquetage des produits ogm de toute sorte rentrant en Nouvelle Calédonie!

Martine Giglio 8h 27min

On peut faire de la junk fond Avec des produits bio.... steak haché bio patates frites bio huile de friture bio.... œufs bio.. et tout ca produits localement... et ça sera toujours de la kpjunk food... hahahaaa

Ouloul Nêböö-ré Aemrs 8h 27min

C pas parce que tu fais un hamburger que c la junk food. Faut pas tout mélanger

Martine Giglio 8h 27min

Tout à fait exact... çe que je veux dire que meme Avec de très bons produits locaux et bio on arrive facilement à faire de l junk food...

Charly Mei 8h 41min

Ça c'est une mesure courageuse !

Emma Jamet 9h 33min


Arnaud Catavitello 9h 55min

Je suis 100% d'accord si on rend les produits bio et locaux accessibles

Emilia Henin 9h 55min

Au Vanuatu ce sont les aliments importés qui coûtent cher.

Arnaud Catavitello 9h 55min

Emilia Henin en Nouvelle Caledonie ce sont tous les aliments qui coûtent cher... même les locaux...

Mylène PG 9h 55min

Au vanuatu tu as le kilo de patate douce à 200 Vt ... pas comme ici ...

Atis Aesettelerm 11h

C pas trop tard pour faire machine arrière mais le soi disant bio fait vendre ne va t-il pas s adresser qu à la classe moyenne et la classe riche...même si je sais par expérience pour y avoir vécu au Vanuatu ex sur l île de Santo et tanna au centre brousse c'est le cas les locaux cultivent sans engrais et autres saloperies...

Christian Harley 11h 28min

OK en matière d'interdiction des importations ils pourront certainement demander conseil aux "teneurs de monopoles" de chez nous qui pourront aussi, leur indiquer comment s'en mettre plein les poches de cette façon.

Thibault Rey 11h 41min

L'idée est super surtout à notre époque du "je veux tout, tout de suite" mais les produit locaux...Quand je vois le prix des tomates, de la salade, étant étudiant ben on s'dit "TAL" ! Alors que les produits sont bels et biens locaux, les prix sont anormalement élevés...

Can Dauliste 13h 1min

pas d'accord ! il est interdit d'interdire !!!

Kathleen Héraclide 13h 1min

Ouai sauf que les gens qui sont malades à cause de cette malbouffe, ben c'est la cafat qui le paye! Donc bon.....

Can Dauliste 13h 1min

hélas la mal bouffe est partout ! faut il interdire l'alcool, le sucre, le gras... ? tout est question de quantité ! et d'équilibre non ?

Ouloul Nêböö-ré Aemrs 13h 1min

Can Dauliste ben allez on va se rouler un petard du coup

Jean Jojo Neporo 13h 1min

Moi je cultive sans produit .je laisse la nature.

Jean Jojo Neporo 13h 1min

Moi je cultive mes sans produit .je laisse la nature. depuis..

Odile Guiomar 13h 1min

Can Dauliste dans nos iles du Vanuatu, l'alcool est trop cher pour être consommé comme en NC, le sucre? c'est la canne à sucre et les fruits..; et le gras? le lait de coco... tout ca c'est bio... parce qu'on n'utilise pas d'engrais, c'est trop cher!!

Jean Jojo Neporo 13h 1min

Je suis au Vanuatu en ce moment.. Les gens cultivent sans produit chimique. Pas comme certain en NC.

Can Dauliste 13h 1min

Odile Guiomar ce que je veux dire c'est que c'est aux habitants de ces iles de choisir quelle nourriture ils veulent consommer .

Mylène PG 13h 1min

Can Dauliste vous pensez vraiment qu'avec les prix pratiqués par les grands groupes de monopole les habitants peuvent "choisir"?

Can Dauliste 13h 1min

Mylène PG ils arrivaient a se nourrir avant l'arrivée de la junkfood ... ils continueront a vivre comme avant . par contre ceux qui veulent succomber a la malbouffe le feront .

Claudie Paidi 13h 33min

Bravo

Christian Robelin 13h 35min

Vous me faite rire avec votre BIO vous croyez que tous ce que vous achetez dans les magasin BIO sont vrais à 100% ' mais vous rêvez il est impossible de nos jours de manger de la nourriture 100% BIO même la terre et contaminé maintenant alors arrêté de dire n'importe quoi

Claude-May Surget-Boutin 13h 35min

exact , une terre qui a connu des pesticides est contaminée a vie et ne sera jamais bio , mai c'est surtout un phénomène de mode , maintenant c'est quand même mieux de manger les produits de son jardin que ceux toujours plein de cochonneries qui nous viennent d'ailleurs

Flo W'air 13h 35min

La perfection n'existe pas, je suis d'accord... Mais... Entre le pire et le moins pire... je choisis le moins pire...

Marion Cevaer 13h 35min

Au moins les gens essaient de prendre des initiatives pour leur santé. Mieux vaut bio à 50% que bourrés de pesticides et herbicides à 100%. Et au pire, qu'est-ce que ça peut vous faire que certains soient prêts à y croire et mettre leur argent dedans, c'est pas vos sous donc basta

Christian Robelin 13h 35min

Je te parle pas d'argent je m'on fou de t'on fric je dis simplement que vous arnaquer les gens avec vos produits BIO vous êtes des voleurs vous profiter des gens en leurs faisons croire qu'il y a pas de produits et basta t'a tronche de kek marion

Samiy Diver 13h 35min

Bah continue de donner du soda à tes gosses si tu en as !

Christian Robelin 13h 35min

Tu parle pour quoi faire toi samiy avec t'on soda et vas dormir

Christina Rouchon 13h 35min

5ans, c'est le délai sans utilisation de produits sur un sol pour pouvoir"devenir" bio selon les normes de l'UE. Et peut-être bien que tt ne l'est pas totalement, c'est sûr, mais à choisir, je prend cette option qd même. Surtout pour nettoyer la planète de ttes ces merdes. L'argument de "bon pour la santé", c'est juste pour vendre. Le plus gros intérêt du bio, c'est l'environnement.

Odile Guiomar 13h 35min

Christian Robelin, la province de Torba au nord du Vanuatu a la chance unique de n'avoir JAMAIS mis de pesticides dans ses terres, et pour travailler là bas depuis plus de 7 ans maintenant je peux affirmer que leurs produits sont effectivement bio... on ne parle pas de "magasin bio" mais d'îles entières... couvertes d'arbres fruitiers, d'espèces endémiques, d'arbres à noix (navel, nangaie, natapoa...) de jardins potagers pleins d'espèces mélanésiennes... une terre BIO, eh oui ca existe encore sur notre terre...

Odile Guiomar 13h 35min

Les gens de ces iles consomment les produits qu'ils tirent de leurs jardins, et la décision du gouvernement de la province de Torba vise à promouvoir les produits locaux et la cuisine locale, au lieu de servir des produits importés et frelatés. je suis formatrice en cuisine à base de produits locaux au Vanuatu depuis 7 ans et je me bats contre les produits d'importation, parce que justement, les produits locaux sont sains et variés, et bien meilleurs et bien moins chers que tout produit importé....

Odile Guiomar 13h 35min

et ce sont surtout le riz et les conserves qui sont visés par cette décision, parce que de hamburger et autres frites huileuses, on n'en a heureusement pas ici!! à part à Port Vila qui est tristement touchée par cette mal bouffe occidentale...

Samuel Mace 13h 35min

Y'en a un qui n'a pas mangé son yaourt au Bifidus ce matin... il est tout grognon du coup... vivement la St Valentin ;)

Tina Nardoux 13h 35min

c'es quand même le moins pire :D

Sabrina Poli Ep Leoture 13h 50min

Bon plan !

Stewart Robertson 13h 50min

Voila une bonne choose

Mireille LN 14h 14min

Et pendant ce temps là au Mont Dore on construit un Mac Do à 300m du Quick et des écoles/lycée, chercher l'erreur ..., dans la poche de notre Maire ...

Christele Boscher 14h 14min

A côté du Medipôle, on trouve quoi pour se restaurer? Quick! Là aussi cherchez l'erreur!!!

Odile Guiomar 14h 14min

a vous de boycotter des macDo et quick... a vous consommateurs de réagir ..; si personne n'y va, ces boutiques a junk food ne peuvent pas survivre... aux consommateurs-responsables de NC de réagir...

Taina Taifisi Teunu 14h 25min

Ils ont raison

Stephanie Ariitai 14h 34min

Excellente initiative

Gros Mignon 14h 45min

la junk food au marché sous l'escalier..du marché de Vila...un super petit resto à la portée de beaucoup de locaux et touristes....il doit y avoir anguille sous la patate, où!!!!!!!!!! conflit d'intérêts non?

Sandra Cagnewa 15h 15min

Ils ont bien raison.... retour à la nature et ses bienfaits !

Boubar Bis 15h 22min

Sa va pett rendre les gens beau... un peux

Chloé Levanqué 15h 22min

Tu m'as tuée

Raymond Romone 15h 22min

Tu te croit beau !

Tina Nardoux 15h 41min

C'est une bonne chose. Nous, on attend tout simplement qu'en NC les productions bio s'amplifient....ce serait déjà un immense progrès...quant au reste du programme...., il y a tant d'intérêts financiers en jeu que ce n'est pas pour demain :-(
Critères de publication
Copyright Radiococotier 2010-2016 ©
Mentions légales