Forces de l’ordre, certains clichés ont la vie dure !

L'habit fait-il vraiment le moine ?

Les esthéticiennes ne seraient qu’un club de blondes peroxydées ? Les Educ spécialisées des babos en manque d’un mai 68 qui ne reviendra jamais ? Les contrôleurs aériens ne serviraient- ils qu'à faire grève environ tous les 3 mois ? Et les flics seraient-ils tous des gros C…. ?

Certains métiers et leurs clichés semblent avoir une vie moins agréable que les autres

Je pense que je garderais éternellement le réflexe de serrer des fesses lorsque je les croise, même si je n’ai strictement rien à me reprocher (l’état de mon rétro droit, ne comptant pas, il est désormais proprement tenu par un scotch bleu méga résistant !).

Malgré tout et finalement je trouve plutôt sain qu’ils nous évoquent un certain contrôle. Tout en étant rassuré de pouvoir composer le 17 si la situation le requiert…

Or je sais que chacun d’entre nous, est démangé à l’idée de relater l’anecdote ou l’évènement majeur qui légitimerait que pour de vrai, ce sont tous des C … flemmards et inutiles de surcroit.

 

Le port de l'uniforme

Pourrait-on penser un peu moins à l’excès et un peu plus à une réalité riche de diversité, de qualité et de difficultés, pour tous ces hommes et femmes qui portent l’uniforme que ce soit celui de la police municipale, nationale ou celui de la gendarmerie.

 

Parlons des symboles et clichés qui leur collent à la peau

 

Je me souviens d’une discussion avec un de mes petits jeunes, qui avait à l’époque, trempé de loin, dans un tir sur personnes portant l’uniforme. Avec la ferveur de ses croyances et engagements auprès de son groupe d’appartenance (alias la bande) il m’avait expliqué :

« Que c’était normal de tirer sur un homme qui n’était que le symbole d’un Etat qu’il estimait une menace majeur pour lui et les siens. »

Il avait fallu également rappeler à ce jeune, intelligent et plein de qualité, qu’il avait raté l’essentiel. Le tir ne tuait pas l’Etat ni un passé colonialiste mais tout simplement un homme, un père, un frère, un tonton, un fils etc….

La déshumanisation de ces professionnels, le fait de ne les définir que par une fonction qui, lorsqu’elle n’est pas remplie selon notre désir, nous autorise à les mettre plus bas que terre ou pire… ne devrait pas être aussi commun.

 

Ils ramassent de tous les côtés

J’imagine déjà certains d’entre vous prêts à lister toutes les affaires graves, prêts à hurler qu’ils ne méritent aucune apologie.

Perso, j'ai juste envie de dire que ces hommes et femmes subissent, tous confondus une certaines « Grande ou Petite haine nationale ».

La preuve, quand ils vous alignent parce que vous téléphoniez en conduisant, vous ne pouvez vous empêchez de penser « ils ne servent vraiment à rien, au lieu d’aller arrêter les vrais criminels »

Quand ils dispensent des conseils avisés « ne laissez pas vos clés sur le petit meuble à côté de la porte d’entrée à « 20 bornes » de là ou vous dormez, et veillez à fermer chaque fenêtre ou baie vitrée » ce sont à nouveau des incapables (hors de question d’imaginer qu’il n’y a pas suffisamment de mec à mettre devant chaque maison surtout la vôtre).

La mauvaise foi ne nous étouffera pas, mais peut être que ça les achèvera.

Je me demande même s’il y a des chiffres officiels concernant le bun-out chez ceux qui portent l’uniforme ….

Or il y a aussi le copain engagé récemment, qui se ballade avec sa famille au magasin, et qui croise 2 gars lui rappelant brutalement son métier, qui lui indiquent silencieusement qu’ils lui ouvriraient bien la gorge d’un revers de main... à moins que le geste était destiné à un autre membre de sa famille ?

Pas que de pauvres victimes...

Il est certain que ceux qui se retrouvent sous l’uniforme en ont fait le choix. J’ose même croire que bon nombre l’ont fait afin de répondre à des convictions et des valeurs personnelles tout à fait louable et humaniste.

Les autres sont juste la proportion habituelle de C… que l’on retrouve dans la population générale !

Toute société dans le monde est régie par des règles, et à part dans le monde merveilleux des Bisounours, il nous faut bien quelques personnes pour accompagner au respect de ces règles.

Alors ne confondons pas les personnes, leur fonction et ceux qui décident du mode d’application de cette fonction. Et pour une fois levons le pied sur ces clichés tellement tentant et rassurant.

Bonne fin de semaine à vous

Pascale Line

COMMENTAIRES



Jean-Marc Herrmann 9J 6h 16min

On est toujours le con d'un autre. ...

Michel Patrice 9J 20h 32min

Merci beaucoup pour ce bel article très bien ecrit

Thierry Mangin 9J 22h 53min

bien d'accord , mais y'a quand meme quelques gros cons ! ;) lol comme un peu partout en fait ! lol

Patricia Dupont 10J 9h 19min

Sans commentaire

Boris Race 11J 2h 37min

Arf les clichés...c'est comme pour l'humour et la caricature, même s'il y a un fond de vérité

Yvonne Ansel 11J 15h 53min

En Angleterre ils respectent la police ET les crament pas à tout les coins de rue...

Tina Nardoux 11J 18h 45min

Et pourtant à Londres, les Bobbies sont aimés par les londoniens et les touristes apprécient également leur gentillesse....curieusement nous, non.. que ce soit en France métropolitaine ou ici... .peut-être trop dans le répressif et pas nécessairement envers les personnes les plus concernées ?

Lucile Mulard 11J 18h 45min

Vous trouvez qu'on est trop dans le répressif en ce moment?

Tina Nardoux 11J 18h 45min

Pas pour ceux qui le mériteraient....c'est certain :D

Sarah Jordan 11J 20h 15min

déjà Monsieur la" Kanaky" comme vous dites n'existe pas nous sommes bien en Nouvelle-Calédonie

Alexandre Erre 11J 20h 15min

Bientôt je l'espère

Sarah Jordan 11J 20h 15min

Peut être chacun ses rêve :)

Jack Taurua 11J 20h 15min

..arf!!..

Jacques Le Roux 11J 20h 32min

Je suppose que tous les policiers républicains ont été virés en kanaky !?
Critères de publication
Copyright Radiococotier 2010-2016 ©
Mentions légales